APS KAOLACK : DEUX JOURS DE CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LES POPULATIONS DE TOUBA NDORONG APS PLUS DE 200 MILLIONS CFA INVESTIS PAR LE 3FPT DANS LA RÉGION DE KAFFRINE EN 2018-2019 (RESPONSABLE) APS KAOLACK : LES MEILLEURS ÉLÈVES DU DÉPARTEMENT RÉCOMPENSÉS APS SAINT-LOUIS : UNE ASSOCIATION EN QUÊTE DE PARCELLES POUR UNE FERME-ÉCOLE MAP 39è Championnat arabe du golf : Le Maroc confirme sa suprématie APS DIABÈTE, HÉPATITE B, CHOLESTÉROL : SÉANCES GRATUITES DE DÉPISTAGE AU CICES, À PARTIR DE MARDI APS UNE THÈSE DE DOCTORAT SUR LES PROCÉDURES PÉNALES DÉROGATOIRES REÇOIT LA MENTION « TRÈS HONORABLE » APS L’UCAD SERA À 20.000 LITS D’ICI 2021 (DG COUD) GNA One Facility One Fire Extinguisher project kick starts at Achimota GNA Cyber fraudsters keep targeting banking sector – Mr Nkrumah

Justice : Acquitté après quatre ans de prison pour coups mortels


  1 Mars      2       

   

Libreville, 1er Mars (AGP) – Léonard Ngouédi Lendemé, la quarantaine révolue, a été acquitté, le mardi 26 février dernier par la Cour d’Appel judiciaire de Mouila, la capitale provinciale de la Ngounié (Sud), après avoir passé quatre ans en prison (depuis le 12 novembre 2014), pour le meurtre de sa compagne, Marie Noëlle Mambela

Léonard Ngouédi Lendemé, le chef de regroupement de villages Mikouandza, dans le département de la Boumi-Louétsi, (Malinga, sud de la province de la Ngounié), a été acquitté le mardi 26 février dernier. Un peu plus de trois ans après son incarcération à la prison centrale de Mouila, la cour d’appel judiciaire de cette localité en a décidé ainsi pour l’affaire de couple qui a défrayé la chronique dans la province de la Ngounié.

Les faits : Léonard Ngouédi Lendemé et Marie Noëlle Mambela vivaient en concubinage depuis deux ans au village Mikouandza. De témoignages, le couple était considéré comme un modèle dans le village et apprécié de tous. Mais tout a basculé la nuit du 19 octobre 2014 vers 3 heures du matin. Après une chaude dispute suivie d’une rixe, le «mâle» dominant aurait administré un violent coup de pied au bas-ventre de sa concubine. Un coup violent la fera perdre connaissance.

La sœur cadette de dame Mambela, qui se va rendre un jour après au domicile du couple, constate que son aînée est couchée sur le lit et se tord de douleurs. Vu que son état de santé ne s’améliorait pas, la cadette va se rendre, le 21 octobre de la même année, au village Lévinda informer leur mère. Sans traitement approprié, Marie Noëlle Mambela décède le lendemain (22 octobre 2014) et est inhumée le même jour, faute de moyens, sans l’expertise d’un médecin légiste ou d’un enquêteur pour déterminer l’origine véritable du décès.

Une dénonciation est faite auprès de la brigade de gendarmerie de Mbigou (chef-lieu du département de la Boumi-Louétsi (proche du village par rapport à la Compagnie de Malinga) et le procureur de la République fait ouvrir une information judiciaire, Léonard est interpellé, déferré et mis sous mandat de dépôt, le 12 novembre 2014, pour les faits de coups mortels.

Le ministère public ayant pris ses réquisitions et n’ayant pas accordé de circonstances atténuantes à l’accusé, l’a condamné à une réclusion criminelle à temps. Par ces motifs et faute de preuve scientifique démontrant que ce n’est sans doute pas le coup de pied qui a causé la mort de sa concubine, Me Ange Kévin Nzigou plaide non coupable et demande l’acquittement de son client.

Dans le délibéré, les magistrats et assesseurs déclarent Léonard Ngouédi Lendemé, «non coupable», et «l’acquitte» de toutes poursuites, malgré quatre années passées en prison.

Dans la même catégorie