MAP Plus de 50 millions USD de l’UE pour soutenir l’économie béninoise APS LES EXPORTATIONS SÉNÉGALAISES EN HAUSSE DE 12, 4 % EN 2018 (ANSD) APS DROITS DES JEUNES FILLES : UNE JEUNE LEADER SOUHAITE LA MULTIPLICATION DE CLUBS ADO APS LE PROGRAMME DE BOURSES AMÉRICAINES, UN PARI SUR L’AVENIR (AMBASSADEUR) APS SAINT-LOUIS : L’IEF VEUT AMÉLIORER LES CONDITIONS D’ÉTUDES DES FILLES APS SALON NATIONAL DES ARTS VISUELS : UNE EXPOSITION RAVIVE LA MÉMOIRE D’ARTISTES DISPARUS APS MACKY SALL PRÔNE UNE ’’CROISSANCE ÉCONOMIQUE VERTUEUSE’’ Inforpress São Vicente: Governo está a trabalhar na facilitação de vistos para cidadãos brasileiros – primeiro-ministro Inforpress Maio: Monumento de Revolta de Ribeirão Manuel completamente restaurado em finais de Novembro Inforpress Ilha do Sal: Vendedeiras queixam-se de falta de condições no Mercado Municipal para manter produtos frescos

Côte d’Ivoire/ Des acteurs de développement se dotent d’un cadre formel de réflexion et d’action


  3 Mars      0        Sustainable Development (1908),

   

Abidjan, 03 mars (AIP)- Des acteurs nationaux, soucieux du bien-être des populations, viennent de mettre sur pied un cadre formel d’échanges et d’action à travers la présentation et l’investiture, samedi, à Abidjan,  du bureau exécutif national du Cercle ivoirien de réflexion et d’action pour le développement (CIRAD).

Présidé par l’actuel député de Séguéla-Commune, Diomandé, Mamadou, le CIRAD se propose de relever le défi de « faire émerger la diversité comme une ressource de développement en constituant une plateforme crédible, capable de former ses acteurs, de faire émerger des projets communautaires viables et constituer un canal de rapprochement des institutions de développement et de financement avec les laborieuses populations.

Cette plateforme, a dit son président, n’est pas un parti politique en gestation. Tout simplement, il est né de la volonté d’hommes et de femmes (députés, maires, associations de développement, etc),  sensibles à la problématique de la lutte contre la pauvreté, d’optimiser leurs capacités par la création d’une meilleure synergie entre ces acteurs de développement dans leur riche diversité.

« Les métiers que nous apprenons constituent des outils. La finalité de ces outils, c’est le bien-être de l’homme. Quel que soit le niveau de chacun, nous apportons notre petite contribution à l’édification de l’humanité. Faisons en sorte que chacun de nous puisse contribuer au bien-être des populations par la construction d’hôpitaux, d’écoles, de routes, de fontaines d’eau, etc », a souhaité M. Diomandé.

Le CIRAD est de création récente. Sa présentation au grand public marque ainsi le démarrage officiel de ses activités sur l’ensemble du territoire national.

 

Dans la même catégorie