AGP Dubréka-Police : Installation d’un nouveau commissaire central de police AGP Siguiri-Eboulement : 12 morts et Plusieurs blessés Communiqué du Gouvernement ANG SINJOTECS considera positivo balanço de primeira semana da “caça ao voto” LINA French Fishing Vessel ‘Avel Vor’ Sinks Off Liberian Coast LINA First Lady Weah Donates Six Fetal Monitors To Major Public Referral Hospitals LINA Pres. Weah Speaks On Peace In The Sahel Region APS CAN U23 : LES ANCIENS INTERNATIONAUX AUX MANETTES ANP Les hommes des médias sensibilisés sur les défis de changements climatiques ANP Dosso : Les hommes des médias sensibilisés sur les défis de changements climatiques APS HOTT DÉCROCHE DES ’’PROMESSES FERMES’’ D’INVESTISSEMENT EN FAVEUR DE L’AGRO-ALIMENTAIRE EN CASAMANCE

Les élections professionnelles expliquées aux travailleurs à Séguéla


Abidjan, 04 mars (AIP) – Les élections professionnelles ont été expliquées aux acteurs du monde professionnel exerçant à Séguéla (Centre-ouest, région du Worodougou), a relevé l’AIP, au cours d’une rencontre, dans la salle multimédia du lycée moderne Dominique Ouattara.

« Les élections professionnelles sont une occasion pour déterminer la représentativité des centrales syndicales par les travailleurs en vue de designer celles qui doivent les représenter », a exposé, dimanche, le chef de la délégation venue d’Abidjan, Guissé Yao Georges, explicitant qu’une centrale syndicale ne sera déclarée représentative que si elle remplit les critères cumulatifs d’obtention d’au moins 10% des suffrages valablement exprimés et qu’elle se classe parmi les cinq premières.

Au total, six centrales syndicales, à savoir Humanisme, Dignité, FESACI, UNARTCI, UGTCI et PFN, sur 14 postulants, ont été retenues pour prendre part aux votes qui auront lieu les 1er et 2 avril, respectivement pour les travailleurs du public et ceux du privé.

Peuvent participer aux scrutins, pour le secteur public, les fonctionnaires et agents de l’Etat jouissant de leurs droits civiques, et pour le secteur privé, les travailleurs en activité et déclarés à la CNPS, hormis ceux qui sont dans le secteur informel, les artistes du BURIDA et les corps de métiers membres de la Chambre nationale des métiers de Côte d’Ivoire (CNMCI).

Selon le chronogramme établi, la campagne électorale s’ouvre le 20 mars pour neuf jours et les résultats sont attendus pour, au plus tard, le 10 avril.

Les élections professionnelles, déjà expérimentées dans d’autres pays de la sous-région dont le Sénégal et le Benin, permettront au gouvernement de se faire une nette idée du poids de chaque centrale syndicale, en plus d’instaurer un cadre permanent de dialogue à travers une Chambre nationale dédiée à cette sphère.

kkp/fmo

Dans la même catégorie