ANP Le Niger se dote d’une Politique nationale en science, technologie et innovation ANP Création au Niger d’une Agence de Promotion du Tourisme ANP Covid-19 : Prorogation pour trois mois de l’état d’urgence sanitaire au Niger ANP Niger : Révision du plan de campagne agropastorale 2020 et du programme de cultures irriguées 2020-2021 ANP « Les droits des femmes face à la propagation de la covid-19 » au cœur de la Journée Mondiale de la Population AIP NSOA: 275 élèves officiers et sous-officiers des Douanes présentés au drapeau AIP COVID-19 : La Côte d’Ivoire franchit la barre des 12.000 cas confirmés GNA Voters Registration: Over three million registration recorded so far GNA Be professional not partisan – Police told GNA KMA to set up two sanitation courts

UN OFFICIEL SALUE LA CONTRIBUTION DE LA PÊCHE À L’ÉCONOMIE NATIONALE


  7 Mars      1        Economy (8013),

   

Saly-Portudal (Mbour), 7 mars (APS) – Le secteur des pêches, une composante essentielle du développement rural, joue un rôle stratégique et de soutien à la croissance de l’économie nationale, a affirmé Mamadou Goudiaby, directeur des pêches maritimes (DPM).

« La pêche est une composante essentielle du développement durable et joue un rôle stratégique et de soutien à la croissance de notre économie nationale, en contribuant à la réduction du déficit de la balance des paiements et chômage », a-t-il fait noter.

M. Goudiaby s’exprimait mercredi à Saly-Portudal (Mbour, ouest) à l’ouverture d’un atelier d’élaboration et de validation du plan d’action participatif visant à appuyer les actions de l’axe 2 de la stratégie nationale des AMP du Sénégal (SNAMPS) relatives à une pêche durable dans les AMP de Cayar, Joal-Fadiouth et Sangomar.

« Malheureusement, nombreux sont les pêcheurs pratiquant la pêche de capture qui sont confrontés à des difficultés d’exploitation et à des problèmes délicats (…) », a-t-il relevé. Mamadou Goudiaby a soutenu que l’accès aux ressources naturelles et leur utilisation sont les principaux « sujets de controverse ».

Les ressources naturelles renouvelables et les stocks de poisson disparaissent faute de gouvernance rationnelle, a indiqué le DPM. « La nouvelle Lettre de politique sectorielle de développement de la pêche et de l’aquaculture (LPSDPA), qui couvre la période 2016-2023, devra permettre de contribuer au renforcement de la sécurité alimentaire, à la croissance économique et au développement local, (…) », a-t-il fait noter.

Dans la même catégorie