MAP Sahara : Antigua-et-Barbuda soutient le processus politique en cours visant une solution de compromis MAP Sahara : le Bénin soutient l’initiative marocaine d’autonomie comme solution de compromis AIP Des femmes juristes et le HCR sensibilisent sur l’apatridie à Zébizékou AIP Les élèves-maîtres contractuels du CAFOP d’Aboisso instruits sur les droits et obligations du fonctionnaire AIP Le NDI va soutenir la CEI pour le succès des élections de 2020 (Communiqué) AIP Le ministre des Sports reçoit son dossard n°00001 pour le Handimarathon d’Abidjan (Communiqué) MAP Le Maroc et l’Afrique du Sud officialisent la normalisation de leurs relations (Presse sud-africaine) ANGOP Futsal: Definida selecção para « operação » Zâmbia ANGOP Angolano vence primeiro jogo da pré-época na NBA ANGOP Malanje: FAO defende estratégias de reforço da segurança alimentar

Bazano dans l’attente du traitement de son recours contre Mazembe à la LINAFOOT


  16 Mars      1        Sport (2563),

   

Kinshasa, 16 mars 2019 (ACP). – La JS Groupe Bazano de Lubumbashi est dans l’attente du traitement de son recours adressé depuis le mois de novembre 2018 à la Commission de gestion de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) contre le TP Mazembe.

Le président Meschack Kasongo Mabwisha, qui a tenu une conférence de presse, vendredi dans un établissement hôtelier de la commune de la Gombe, à Kinshasa, a réagi à la suite d’une lettre de la LINAFOOT adressée à la Fédération congolaise de football association (FECOFA), demandant à cet organe faîtier du football congolais de rejeter la lettre d’évocation de l’équipe de Bazano pour des raisons non fondées. « La FECOFA doit dire la vérité dans ce dossier où Mazembe nous a volé nos trois points ».

Alors que Bazano avait battu Mazembe par 1-0, le dimanche 11 novembre 2018, au stade TP Mazembe de Kamalondo, en match de la 12ème journée du 24ème championnat national, le team noir et blanc de Lubumbashi avait introduit, 48 heures après, un recours contestant la qualification du joueur Ikuku Djirebonda. La LINAFOOT avait alors tranché en faveur de l’équipe de Moïse Katumbi en infligé un forfait à l’équipe de Meschak Kasongo qui avait répliqué en allant en évocation à la FECOFA au cours du même mois.
Depuis, la FECOFA garde le mutisme. ACP/Fng/KJI

Dans la même catégorie