AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Elections 2020: Une campagne de sensibilisation pour l’enrôlement de la jeunesse féminine RHDP du V Baoulé lancée à Bouaké AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le maire de Jacqueville mise sur la sensibilisation pour épargner sa population de la Covid 19 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ – Covid-19 : Le ministre de la santé annonce une dotation en bavettes pour les fonctionnaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Covid-19 : Le président du Sénat encourage la recherche scientifique pour prévenir d’autres crises sanitaires AGP Guinée-Culture : Obsèques de l’artiste Mory Kanté mardi à Conakry. AGP Mamou-Société : Des citoyens à l’épreuve de la pénurie de viande. AGP Boké/Fête de Ramadan ; Surcharge de passagers sur les Moto taxis. AGP Mamou-COVID-19: Le port obligatoire de masques s’abandonne progressivement AGP Kindia/COVID-19 : le coordinateur régional du FNDC testé positif AGP Guinée-Covid-19 : 99 nouveaux cas positifs pour un total de 3.275 cas de coronavirus

UN DEJEUNER DE PRESSE POUR MIEUX FAIRE DECOUVRIR LA BRASSERIE BB LOME


  18 Mars      4        Businesses (191), Economy (7596),

   

Lomé, 18 mars (ATOP) – La Brasserie BB de Lomé a convié les journalistes des médias publics et privés  à un déjeuner de presse le vendredi 15 mars à Lomé, pour faire mieux connaitre ses produits du public.
A travers ces échanges avec la presse autour d’un repas, la Brasserie entend s’ouvrir au grand public. La rencontre a permis aux journalistes et aux responsables de la société, de passer en revue les activités de la première entreprise de brassage au Togo. L’objectif est d’informer les professionnels des médias des réalisations, des innovations faites et des projets en cours pour maintenir une production de qualité. La finalité est de faire découvrir les différents produits à la population à travers les médias.
Les discussions ont été dirigées par le Directeur Général  de la Brasserie BB Lomé, Thiery Féraud, en présence du secrétaire général de la société, Jean Claude Dogo. Les échanges ont porté sur les conditions de fabrication des différents produits, notamment le conditionnement, la distribution et la responsabilité sociétale. La qualité des produits, la concurrence et les prix ont également fait l’objet des préoccupations.
D’entrée, le DG a affirmé que son usine s’est engagée sur la démarche qualité dans la fabrication des boissons, ce qui a valu la reconnaissance de sa GUINESS comme la meilleure au monde. Pour lui, l’aspect qualité a été pris en compte aussi bien par les responsables que le personnel qui a des compétences avérées pour ce travail. Il a expliqué que la Brasserie met chaque année 5 à 8 milliards FCFA pour la modernisation de son matériel, juste dans le souci d’assurer des produits irréprochables, propres à la consommation et faire de la BB la fierté des Togolais. Le seul souci relevé, suite aux questions des journalistes, est celui de la rouille sur les bouteilles de Coca-Cola. M. Féraud a répondu en expliquant que c’est une préoccupation dans une dizaine de pays côtiers de l’Afrique. Il a dit que les recherches sont en cours, mais que la cause n’est pas encore connue.
Parlant de la participation de la Brasserie au développement du Togo, le dicteur a réaffirmé l’engagement des responsables de l’usine qui s’inscrit dans la Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE). A ses dires, un programme d’appui à la production agricole et à la riziculture en particulier est développé par l’usine et permet d’accompagner les producteurs pour un riz dont la quantité et la qualité permettent de fabriquer une bonne bière. Ce programme ambitionne de contribuer à la création de 50 mille emplois directs et indirects surtout dans le monde rural.
Le DG a rassuré que la BB Lomé reste la première entreprise au Togo et dit ne pas craindre la concurrence. Concernant les prix, il a précisé qu’ils sont homologués et devraient être les mêmes sur toute l’étendue du territoire, soulignant que le contrôle relève du gouvernement qui les fixe d’ailleurs.
La Brasserie BB Lomé est la première usine de brassage du pays. Implantée au Togo depuis 1964, elle produit 1,7 millions d’hectolitres par an. Sa bière, la plus consommée est la Pils avec 60% des ventes, suivi de Lager. Coca-Cola prend la première place au niveau des sucreries.
ATOP/TF/AR

Dans la même catégorie