APS JOJ 2026 : 2022 SERA LE DÉBUT D’UNE SÉRIE D’ACTIONS CONCRÈTES SUR LE TERRAIN (ORGANISATEURS) ANP Niger : Bientôt une école de l’Armée de l’Air à Agadez et un centre de formation de 5000 jeunes militaires par an à Keita (Président Bazoum) GNA Minister asks illegal sand miners to stop operation or face the law ANP Ouverture de l’école militaire supérieure de Niamey : Une « nécessité lancinante »pour le Niger, selon le Président Mohamed Bazoum AGP Gabon : Les Présidents des Juridictions désormais outillés AGP Gabon : Les enjeux du Congrès international des Barreaux expliqués à Ali Bongo Ondimba ACP Le Premier ministre Sama Lukonde s’engage dans l’opération « Zéro trou à Kinshasa » ACP Organisation à Kinshasa d’une table ronde sur la mise en place d’un fonds national de réparation en faveur des victimes de violences sexuelles ACP Le Sénat vote le projet de loi autorisant la prorogation de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. AGP Gabon : Le Camp Missambo contre le report du congrès de l’Union nationale

SÉDHIOU : LE GOUVERNEUR PRÉCONISE UN DISPOSITIF DE SUIVI DU PADESS


  19 Mars      5        Economy (11851), Human Development (188),

   

Sédhiou, 19 mars (APS) – Le gouverneur de Sédhiou (sud) Habib Léon
Ndiaye a préconisé la mise en place d’un dispositif de suivi de la
mise en œuvre du Programme d’appui au développement économique et
social du Sénégal (PADESS), dans le Pakao.

M. Ndiaye présidait récemment un atelier portant sur l’état
d’avancement de la mise en œuvre de la stratégie d’intervention du
PADESS, relativement à l’état d’exécution des différents volets du
programme dans la région de Sédhiou.

S’adressant aux élus locaux et aux services de l’Etat concernés par la
mise en œuvre du PADESS, Habib Léon Ndiaye leur a recommandé de mettre
en place un dispositif de suivi des actions envisagées, en vue
d’éviter ‘’tout retard’’.

Il leur a également demandé de mettre à la disposition du PADESS les
documents devant faciliter le travail de mise en œuvre du projet, à
savoir actes administratifs, délibérations et autorisations de
construction.

Le gouverneur a par ailleurs attiré l’attention des experts du PADES
sur la nécessité de veiller au choix des bénéficiaires pour éviter des
doublons et mieux prendre en charge « la solvabilité » de la population.

Le PADESS, mis en place par l’Etat du Sénégal avec l’appui du
gouvernement italien, a lancé « un important processus de recherche
d’actions pour mieux approcher les contextes socio-économiques et les
dynamiques organisationnelles existantes dans ses zones ciblées afin
d’asseoir ses interventions sur un cadre méthodologique cohérent »,
a-t-on appris au cours de cet atelier.

Le programme vise à aider les groupes « en situation d’extrême
vulnérabilité à atteindre un certain niveau de développement
socio-économique ».

Il ambitionne également d’accompagner les PME (Petites et moyennes
entreprises) dans une perspective de développement local.

Dans cette perspective, les activités du PADESS s’articulent autour de
l’amélioration de l’accès des groupes vulnérables aux infrastructures,
aux services sociaux de base.

Le financement d’activités génératrices de revenus pour les femmes et
les jeunes ainsi que pour les familles pauvres comptent par ailleurs
parmi les objectifs du PADESS.

Dans la même catégorie