ANG Associação Anticorrupção defende aplicação da lei de Declaração de Bens pelos titulares de cargos públicos AGP Labé-Société : 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles. AGP Kaloum-Administration : Le Budget remanié passe de 52 milliards à moins de 13 milliards de fg ANG Ministra da saúde denuncia desaparecimento de mais de 60 milhões de fcfa nos cofres do hospital Simão Mendes ANG “O bolo orçamental para o sector da saúde não é suficiente para financiar actividades”, diz Magda Robalo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un cadre de Sikensi exhorte les populations à vivre ensemble dans la paix AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La bibliothèque de l’EPP Magic System de Bangolo assidûment fréquentée par les élèves AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un dealer écope de trois ans de prison ferme à Danané GNA Equip SHS with Smart Boards to enhance efficiency- Government urged GNA PFC, COSMO hold end of year fun games

Coyah : Une femme entrepreneure transforme des déchets plastiques en pavés et briques


  21 Mars      13        Environment (1045), Photos (3012), Society (11256),

   

Conakry, 20 mars (AGP)-  Mariama Mohamed Keita, diplômée en Informatique et gestion comptable est une femme entrepreneure spécialisée dans la transformation des déchets plastiques en pavés et briques dans la commune rurale de Maneyah, préfecture de Coyah.

Très tôt, cette femme a compris que les déchets plastiques constituent l’une des causes de la destruction de l’environnement et de l’appauvrissement des sols cultivables.

Pour  lutter contre l’envahissement par les déchets des artères et caniveaux de sa localité et contribuer à la protection de l’environnement, elle a créé en 2018, une entreprise ‘’Guinée Global Service’’ qui  évolue dans  le ramassage et le recyclage des déchets plastiques en matériel de construction des bâtiments notamment des dallettes et des briques.

Avec son entreprise, Mariama Mohamed Keita entend offrir des opportunités d’emploi à la jeunesse de Coyah, créer de la richesse  et participer à l’assainissement de sa préfecture.

« La problématique de la gestion des ordures et des déchets plastique a toujours été une préoccupation de nos autorités à tous les niveaux, mais les initiatives notamment privées faisaient défaut.

En créant cette entreprise je me suis dit que cela pourrait aider la communauté non seulement en termes d’emploi des jeunes mais aussi, contribuer à l’assainissement et à la protection de l’environnement. Ces déchets abandonnés partout demeurent une menace pour la santé et le bien –
Être de la population.

De nos jours, mon équipe et  moi travaillons avec de matériel rudimentaire, c’est pour cette raison que j’invite l’Etat guinéen de nous accompagner pour moderniser notre activité et cela pourrait servir d’exemple pour les autres préfectures » a souligné Mariama Mohamed Keita.

Elle a invité les jeunes guinéens particulièrement les femmes à développer l’esprit créatif pour sortir du chômage et de la précarité car dit-elle, les opportunités existent partout et se trouvent à la potée de tout le monde

IC /AND

Dans la même catégorie