ANGOP L’UGD enregistre une baisse dans l’émission des titres à 25,92 pour cent ANGOP L’Angola et les Etats-Unis vivent un bon moment dans les relations ANGOP Le PR aborde des questions d’intérêt bilatéral avec ses homologues AIB Radio Burkina : 22,2% d’auditeurs insatisfaits de la couverture du Tour du Faso (mémoire) ANGOP DRC refugees repatriation postponed sine die AIB Burkina : 96 écoles occupées, 9514 élèves parmi les déplacés dans 3 régions (Ministre) ANGOP CASA-CE hails Government economic measures AIB Radio Burkina : 22, 2% d’auditeurs insatisfaits de la couverture du Tour du Faso (mémoire) AIB Burkina : 96 écoles occupées, 9514 élèves parmi les déplacés dans 3 régions (Ministre) ANG OMS promove reunião regional sobre inovações em dados e saúde digital

RDC : la JICA encourage l’apport de l’INPP dans l’économie congolaise


  22 Mars      9        Sustainable Development (203),

   

Kinshasa, 22 mars 2019 (ACP).- La vice-présidente en charge de la Conférence internationale pour le développement de l’Afrique(TICAD), de l’Education et du programme d’études du développement de la JICA(Agence japonaise de coopération internationale), Mme Nobuko Kayashima, a encouragé l’apport de l’Institut national de préparation professionnelle(INPP) dans l’économie congolaise, en croissance ces dernières années.

Mme Nobuko s’exprimait ainsi à l’occasion d’une visite des ateliers jeudi à la direction provinciale de Kinshasa dans la commune de Limete.

Par rapport à sa première visite d’évaluation du partenariat JICA-INPP en 2010, la vice-présidente s’est dite surprise de constater des réalisations de l’INPP  dans le domaine des infrastructures d’accueil, des équipements  didactiques modernes, de la qualité des formateurs et de l’affluence des jeunes.

Ainsi a-t-elle également encouragé le leadership du directeur général de cet établissement public, Maurice Tshikuya Kayembe, l’efficacité du personnel ainsi que de celle des experts japonais.

A cet effet, elle a dit  espérer que l’INPP  contribuera au développement économique de la RDC par la formation professionnelle et la création des emplois. De con côté, M. Tshikuya s’est dit honoré par la visite d’un haut responsable de la JICA.

Il a émis le vœu de voir ce partenariat continuer en faveur des entités provinciales car le partenariat avec la JICA a permis à l’INPP de jouer pleinement le rôle de la promotion des emplois et du développement des compétences de la population active du pays.

En 2010, la RDC qui avait 11 provinces,  compte actuellement 26, a fait remarquer l’ADG de l’INPP, plaidant pour un accompagnement  continu du gouvernement japonais. L’institut a saisi l’occasion de la visite de la vice-présidente pour faire état de l’existence des projets déjà conçus susceptibles de bénéficier d’un appui japonais  pour  faire de la création des emplois une priorité en RDC.

L’INPP, a-t-il fait remarquer, a réussi à résoudre la problématique de l’inadéquation entre le système éducatif congolais et les marchés d’emplois, en  orientant, grâce au partenariat avec la JICA, la formation vers les besoins des entreprises locales.

Mme Nobuko  est venue à Kinshasa pour  notamment assister le 22 mars au séminaire final du Plan directeur de transport urbain de la ville de Kinshasa, constater la situation actuelle et les besoins de la coopération nippo-congolaise, indique un communiqué de cette organisation.

Dans la même catégorie