ANG Associação Anticorrupção defende aplicação da lei de Declaração de Bens pelos titulares de cargos públicos AGP Labé-Société : 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles. AGP Kaloum-Administration : Le Budget remanié passe de 52 milliards à moins de 13 milliards de fg ANG Ministra da saúde denuncia desaparecimento de mais de 60 milhões de fcfa nos cofres do hospital Simão Mendes ANG “O bolo orçamental para o sector da saúde não é suficiente para financiar actividades”, diz Magda Robalo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un cadre de Sikensi exhorte les populations à vivre ensemble dans la paix AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La bibliothèque de l’EPP Magic System de Bangolo assidûment fréquentée par les élèves AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un dealer écope de trois ans de prison ferme à Danané GNA Equip SHS with Smart Boards to enhance efficiency- Government urged GNA PFC, COSMO hold end of year fun games

AFRICANS RISING APPELLE À METTRE FIN AU FLÉAU DE L’ESCLAVAGE


  29 Mars      0        Society (11256),

   

Dakar, 28 mars (APS) – La coordonnatrice du mouvement Africans rising, mouvement panafricain qui œuvre pour la justice, la paix et la dignité, Coumba Touré, a appelé les africains à agir et à mettre fin au fléau de l’esclavage qui sévit toujours sur le continent.

’’Africans Rising en appelle donc à tous les africains à agir et à mettre fin à ce fléau de l’esclavage’’, a-t-elle déclaré, lors de la conférence de presse tenue, jeudi, en vue de la célébration du 56e anniversaire de la journée mondiale de l’Afrique. Organisée depuis 1963, la journée mondiale de l’Afrique commémore l’anniversaire de la signature des accords de l’OUA (Organisation de l’Unité africaine), le 25 mai 1963.

Elle célèbre la détermination des peuples d’Afrique à se libérer de la domination et de l’exploitation coloniales. L’édition de cette année est célébrée ’’à travers plusieurs évènements co-organisés et auto-organisés dans des villes et villages africains’’, a fait savoir Coumba Touré, ajoutant qu’il est également prévu des pré-évènements autour de la thématique principale de cette édition ’’Les africains ne sont pas à vendre, arrêtons l’esclavage et la traite des êtres humains’’.

Le choix de ce thème est, selon la coordinatrice de Africans Rising, justifié par le fait que ’’l’esclavage sévit toujours en Afrique où est enregistré le taux d’esclavage moderne le plus élevé au monde d’après l’indice mondial de l’esclavage 2018 qui fait état de 9,2 millions d’africains vivant dans la servitude’’.

A l’en croire, ’’les sociétés africaines continuent à faire face à une vie d’exploitation, notamment dans des pays (…) où des gens, réputés descendants d’esclaves, sont traités comme des biens par leurs maîtres’’. Selon Coumba Touré, ’’’la plupart des victimes de cette traite, en particulier les groupes vulnérables tels que les enfants, effectuent des travaux domestiques, tandis que les femmes sont maintenues comme servantes non rémunérées et exploitées sexuellement’’.

Elle a ainsi appelé ’’tous les acteurs étatiques et non étatiques au sens des responsabilités pour mettre fin à ce fléau’’.

Dans la même catégorie