ANP Arrivée samedi à New York du Président de la République du Niger AIP Les infirmiers de Gagnoa offrent des consultations gratuites aux populations AIP L’hôpital Saint Jean Baptiste de Bôdô inaugure sa chapelle AIP Les motocyclistes de Niakara sensibilisés sur le port de casque AIP Les motocyclistes de Niakara sensibilisés sur le port de casque AIP L’hôpital Saint Jean Baptiste de Bôdô inaugure sa chapelle AIP Le ministre Sidi Touré conseille la propreté à Béoumi AIP L’évêque d’Agboville invite les Africains à cultiver la vertu de la compassion AIP Les pèlerins de retour de la Mecque célébrés à Béoumi AIP L’évêque d’Agboville invite les chrétiens à manifester de l’Amour de Dieu

L’UNICEF exhorte des jeunes filles démunies d’Adjamé à s’inscrire à une formation professionnelle


   

Abidjan, 02 avr  (AIP)- Le Collectif des Leader jeunes de Côte d’Ivoire (CLI-CI), en collaboration avec L’UNICEF, ont sensibilisé dimanche des jeunes filles démunies du complexe sportif d’Adjamé pour qu’elles s’inscrivent à une formation professionnelle initiée à leur endroit.

Initialement utilisé comme marché provisoire à la faveur de la construction du marché des Forums par le maire Amondji Pierre, le complexe sportif d’Adjamé 220 logements n’a jamais retrouvé son statut d’espace sportif mais est resté un marché.

Face au problème de transport et de logement, des centaines de jeunes filles y vivent dans des conditions très précaires, dormant sous les escaliers du terrain de basketball à la tombée de la nuit.

« Nous avons été alertées par la situation de ces jeunes filles par l’ONG. Nous voulons leur proposer des formations professionnelles pour qu’elles puissent avoir une deuxième chance, qu’elles puissent après se réinsérer socialement et professionnellement », a indiqué Nathalie Daries, responsable de section de l’UNICEF.

Pour l’UNICEF, la situation de ces jeunes femmes est une priorité parce qu’elles sont vulnérables, sans accès à l’éducation ni à un emploi stable.

Avec l’artiste chanteuse Nash, faite ambassadeur de l’UNICEF, cette agence du système des Nations Unies lance un message d’espoir à leur endroit.

« On ne peut pas prétendre changer le monde mais en tant qu’artiste nous sommes des modèles pour ces jeunes filles. En leur parlant de notre expérience, ça peut les édifier, les amener à garder espoir, se dire qu’elles peuvent avoir une seconde chance dans la vie », a commenté l’artiste Nash.

ks/aaa/fmo

Dans la même catégorie