GNA GFA Vice President to head Finance Committee GNA Dr. Baah-Nuakoh to head GFA Club licensing Board GNA Ivory Coast edge Ghana on penalties to book Olympic slot NAN Reps. to investigate NDDC expenditures from 2017 to date NAN Digitalisation will fast track prison decongestion – Malami NAN FGN/IFAD VCDP urges Anambra farmers to embrace insurance APS AIR SÉNÉGAL SIGNE UN CONTRAT D’ACQUISITION DE HUIT AVIONS AIRBUS APS KAFFRINE : LE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL DE SALUBRITÉ PRÉSENTÉ AUX ACTEURS APS PROTECTION DE L’ENFANCE : DES PROGRÈS ENREGISTRÉS AU SÉNÉGAL (SILVIA DANALOIV) GNA Government’s decision to make 2020 « The Year of Roads » hailed

Côte d’Ivoire: Le gouvernement engage un dialogue national sur le financement de la Santé


  13 Avril      2        LeaderShip Feminin (1567), Politics (5589),

   

Abidjan, 12 avr (AIP)- Le gouvernement, à travers le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, ouvre, mardi, des journées de concertation autour de la problématique du financement de la Santé, dans un contexte où les ambitions de la Côte d’Ivoire dans le secteur imposent un accroissement considérable des ressources allouées.

Ces journées dites de « Dialogue national sur le financement de la Santé » se tiendront sur quatre jours à l’hôtel Sofitel Ivoire d’Abidjan sur le thème, «Investir dans la Santé pour un avenir meilleur ». Elles vont réunir autour des acteurs étatiques les autres parties prenantes du système de santé notamment les bailleurs et la société civile.

« L’objectif principal est de définir des stratégies pour, d’une part, accroître le financement tant domestique qu’externe des priorités nationales du secteur de la santé et pour améliorer l’efficience et l’efficacité de son utilisation d’autre part », a expliqué, lors d’une conférence de presse, vendredi, pour annoncer l’événement, le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Eugène Aka Aouélé.

Il a redit l’ambition du gouvernement de faire retrouver au système sanitaire ivoirien ses performances d’antan et, traduite dans le Plan national de développement du secteur décliné sur la période 2016-2020. Selon lui, « 1600 milliards de francs CFA » sont à rechercher qui vont couvrir les différentes réformes contenues dans le Plan national de développement sanitaire (PNDS).

Le ministre de la Santé a déploré le fait que « le secteur reste encore globalement sous financé » bien que la pérennisation des réformes engagées nécessite un accroissement du financement tant interne qu’externe.

Ainsi spécifiquement, le dialogue permettra d’engager et d’impliquer toutes les parties prenantes du système dans le processus de mobilisation. Egalement d’aligner ces parties prenantes sur le dossier d’investissement national. Dossier qui va permettre d’opérationnaliser les interventions énoncées dans le PNDS 2016-2020 et assurer une harmonisation des efforts sur les priorités nationales de santé.

Le « Dialogue national sur le financement de la Santé » est placé sous la présidence du chef de l’Etat, Alassane Ouattara. Après les trois premiers jours dits de pré-dialogue qui tiendront davantage en des aspects techniques, la dernière journée, jeudi, verra se tenir un « sommet présidentiel ». Ce sommet, organisé sous la forme d’un atelier, rassemblera des représentants du gouvernement de l’Assemblée nationale, d’organisations de la société civile, du secteur privé et des partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Le clou de la rencontre sera le discours du président de la République, à la clôture, pour « un message fort » en faveur de la mobilisation des ressources pour le financement de la santé, en vue d’une meilleure santé des populations vivant en en Côte d’Ivoire.

Dans la même catégorie