ACI LA BANQUE MONDIALE OCTROIE 11,3 MILLIONS DE DOLLARS POUR SOUTENIR LA LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS ACI LA 9ÈME SESSION ORDINAIRE ADMINISTRATIVE PRÉVUE EN JUIN PROCHAIN ACI LES EXPERTS MÉDICAUX CHINOIS PARTAGENT LEUR EXPÉRIENCE SUR LA RIPOSTE AU COVID-19 ACI SOUTIEN DE LA RUSSIE AUX INDÉPENDANCES DES PAYS AFRICAINS DES ANNÉES 60 ACI LES SOCIÉTÉS RASEL-BEC ET SGEC-CONGO FAVORABES POUR LA RÉHABILITATION DES INFRASTRUCTURES D’EAU AU CHU-B AIP L’ancien abattoir de Bouna bientôt fonctionnel AIP Covid-19: l’AIAK apporte son soutien aux communautés en charge des personnes vulnérables AIP Les populations rurales plus respectueuses des mesures barrières à Toulépleu ACI LA BANQUE MONDIALE OCTROIE 11,3 MILLIONS DE DOLLARS POUR SOUTENIR LA LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS AIP Covid-19: les Coges du Bounkani invités à offrir des kits de protection dans les écoles

ABDOU KARIM FOFANA INSISTE SUR L’IMPORTANCE DE LA PLANIFICATION URBAINE


  15 Avril      4        Sustainable Development (257),

   

Dakar, 15 avr (APS) – La planification urbaine et du développement territorial est un vecteur nécessaire et idoine à la transition vers des villes et des territoires durables, dans la perspective de l’émergence du cadre de vie de demain, a affirmé, lundi, le nouveau ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana.

 »Le sujet qui nous réunit, celui de la planification urbaine et du développement territorial retient en effet toute mon attention tant il me paraît être un vecteur nécessaire et idoine à la transition vers des villes et des territoires durables, dans la perspective de l’émergence du cadre de vie de demain », a-t-il déclaré.

Abdou Karim Fofana s’exprimait ainsi lors de l’atelier  »Planification urbaine et développement durable : enjeux et opportunités pour les villes d’Afrique ». Cette rencontre est une initiative de la ville de Dakar et de sa mairie qui s’inscrit dans la dynamique du sommet Africités qui s’est tenu à Marrakech du 20 au 24 novembre 2018.

Cette rencontre constitue en effet,  »la première d’une série de sessions thématiques devant conduire à une mutualisation des idées et des efforts pour le développement de nos villes », a fait savoir le ministre de l’Urbanisme, ajoutant que  »ce partenariat cadre parfaitement avec les recommandations de l’UA et de la communauté économique pour l’Afrique ».

Pour cause, a-t-il renseigné, la population urbaine en Afrique qui s’élève actuellement à 472 millions d’habitants devrait doubler au cours des 25 prochaines années pour atteindre 1 milliard d’habitants en 2040, et dès 2025, 187 millions d’habitants supplémentaires, l’équivalent de la population actuelle du Nigéria.

Selon Abdou Karim fofana,  »cette impressionnante croissance va s’accompagner d’une urbanisation massive ».

 »Et si l’on n’y prend garde, c’est d’une mal urbanisation massive dont il s’agira, avec toutes les conséquences que cela emporterait, au rang desquelles figure bien sûre l’entrave majeure au développement économique, enfermant nos villes dans une trappe de sous-développement dont il sera difficile de sortir », a-t-il alerté.

Or, l’un des enjeux de la planification urbaine est précisément,  »d’éviter que cette urbanisation ne devienne une mal urbanisation, de connecter nos villes pour en croître l’efficacité, de réduire les fragmentations spatiales, bref, d’optimiser l’utilisation de l’espace urbain et de développer nos territoires à grande échelle », a dit Abdou Karim Fofana.

Il a rappelé par ailleurs que  »c’est précisément dans cette perspective que dans son discours d’investiture du 02 avril, le président de la République Macky sall, a exprimé toute sa détermination à lutter contre la spéculation foncière, l’encombrement et l’insalubrité ».

Dans la même catégorie