ANP « Tillabéry Tchandalo » : le Comité d’Orientation informé du niveau des préparatifs AIP La HABG s’enquiert des dossiers de saisine du Procureur de la République ANG MADEM G15 procura apoio de Baciro Dja para Umaro Sissoco Embalo AGP Guinée-LONAGUI : Le Chef de l’Etat inaugure le nouveau siège. ANGOP IMF grants USD247 million to Angola ACP Le sol : un premier capital de l’agriculteur à soigner et à protéger GNA School boards urged to promote conducive environment AGP Guinée-Elections : La CECI de Ratoma assiégée par les membres des CAERLE AIP Les élèves d’Adzopé sensibilisés sur les conséquences des départs anticipés en congés AGP Dubréka-Politique : Le projet de nouvelle constitution au centre d’une conférence-débat

La direction du Genre du ministère de l’Education nationale opérationnelle


  17 Avril      1        Society (11246),

   

Abidjan, 17 avr (AIP)- La direction du Genre, une nouvelle entité au sein du ministère ivoirien de l’Education nationale est opérationnelle depuis mardi, avec son lancement officiel lors d’une cérémonie à la faveur de la visite en Côte d’Ivoire de la conseillère spéciale du président américain, Ivanka Trump.

Ce lancement impliquait la signature d’un arrêté ministériel rendant opérationnel la nouvelle Direction du Genre.

La Direction du Genre est une condition préalable au financement du projet «Compétences pour l’employabilité et la productivité» du programme Compact de la Côte d’Ivoire d’un montant total de 524,7 millions de dollars qui a une durée de cinq ans. Sa mission sera d’améliorer l’Education et la formation des filles et des femmes afin d’augmenter la main d’œuvre disponible et répondre aux besoins du secteur privé ivoirien.

«C’est une étape importante dans le partenariat MCA-Côte d’Ivoire, qui augmentera les perspectives économiques pour les femmes et les filles», a déclaré Karen Sessions, vice-présidente du département des Relations avec le Congrès et des Relations Publiques du MCC. « L’autonomisation des femmes et des filles est essentielle à la réalisation de la mission du MCC qui consiste à réduire la pauvreté par la croissance économique».

Le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan, a procédé au lancement de cette direction en compagnie de Mme, Ivanka Trump. Etaient également présents à la cérémonie, la vice-présidente pour les relations avec le Congrès et les Relations publiques du Millennium Challenge Corporation (MCC) Karen Sessions et l’administrateur de l’USAID, Mark Green. Ainsi que la ministre de l’Éducation Nationale, Kandia Camara côté ivoirien.

Le programme Compact a été élaboré conjointement par MCC et le gouvernement de Côte d’Ivoire sur la base d’une analyse des contraintes à la croissance économique du pays, notamment la faible disponibilité de main-d’œuvre qualifiée et les difficultés liées au transport de marchandises et de personnes.

Le projet «Compétences pour l’employabilité et la productivité» permettra d’accroître l’accès à l’enseignement secondaire et à la formation des enseignants à travers des réformes institutionnelles, l’introduction d’un nouveau modèle de formation professionnelle et la construction d’environ 84 nouveaux Collèges de proximité, de deux centres de formations des enseignants (ENS) et jusqu’à 4 nouveaux centre de formation professionnelle. Les investissements du MCC dans les transports sont conçus pour faciliter les échanges, créer de nouvelles opportunités commerciales et réduire les coûts de transport.

Dans les pays partenaires du monde entier, le MCC s’emploie à réformer les politiques et les institutions qui ont trop longtemps freiné les femmes et à supprimer les obstacles qui les empêchent de s’impliquer pleinement dans les économies de leurs pays. L’autonomisation des femmes renforce les économies, accroît les revenus des ménages et augmente les bénéfices des entreprises. Chaque programme MCC exige que le pays partenaire adopte un plan Genre et Inclusion Sociale, qui fournit une feuille de route complète pour lutter contre les inégalités sociales et celles basées sur le genre.

Le MCC est une agence indépendante du gouvernement des États-Unis qui œuvre à réduire la pauvreté dans le monde grâce à la croissance économique. Fondé en 2004, le MCC offre des subventions et une assistance d’une durée limitée aux pays pauvres qui répondent à des normes rigoureuses en matière de bonne gouvernance, allant de la lutte contre la corruption au respect des droits démocratiques.

Dans la même catégorie