APS MÉDINA BAYE : DES TESTS DE DIAGNOSTIC RAPIDE POUR LA PRÉVENTION DU COVID-19 ANP Agadez : La DGD fait découvrir le nouveau Code national des douanes ANP Diffa by night : Restez chez vous, on sécurise ! ANP Dosso abrite un atelier de sensibilisation des médias sur la participation politique des femmes ANP Niger : 3,8 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire en 2021 (ONU) AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020: Le RHDP exhorte les populations à tourner le dos aux fausses rumeurs à Grand-Lahou AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : Une cinquantaine d’observateurs bénévoles formés par le CNDH à Agboville AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’Association ‘’idées de paix’’ sensibilise pour des élections apaisées APS PRÉSIDENTIELLE IVOIRIENNE : OUATTARA ET KKB ONT TENU LEUR DERNIER MEETING MAP Côte d’Ivoire/Présidentielle : la CEDEAO dépêche des observateurs à Abidjan

Côte d’Ivoire / La nouvelle politique de préservation des forêts présentée aux coopératives agricoles d’Arrah


  20 Avril      0       

   

Bongouanou, 20 avr (AIP) – Le cantonnement forestier d’Arrah a invité jeudi les responsables des coopératives agricoles du département d’Arrah à une séance d’échanges et de formation sur la nouvelle politique de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts (PPREF) et aussi sur la technique de l’agroforesterie.

Le chef du cantonnement d’Arrah, Soro Kazana a présenté à l’occasion les avantages de l’agroforesterie.

Il a souligné le fait que selon le nouveau code forestier l’État n’est plus le seul propriétaire de la forêt mais que le planteur en est également propriétaire.

Le chef de cantonnement a expliqué la méthode agroforestière selon le modèle de Mondelez (cacao culture) qui consiste notamment à mettre, sur un hectare de parcelle, des arbres forestiers sur le premier rang, les bois d’œuvre sur le deuxième rang, sur le troisième rang les bois de production fruitière et sur le quatrième rang les espèces médicinales.

« Tout cela est avantageux pour le planteur qui profite de son cacao, mais aussi du bois d’œuvre et du bois fruitier. L’agriculture étant la première destructrice de la forêt il faut qu’elle soit désormais l’amie de la forêt » a conclu M. Kazana.

Dans la même catégorie