AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Des policiers municipaux prêtent serment à Adzopé ACP Une réunion de sécurité présidée par le Chef de l’Etat en prévision du prochain Conseil supérieur de la défense ACP La sécurité dans l’Est du pays évoquée à la Présidence de la République ACP Charles Kilosho conduit à sa dernière demeure APS ENTRE MBAYE NIANG ET RENNES, LA FRACTURE S’AGRANDIT APS REPRISE DES COURS : PLUS D’UNE CENTAINE D’ENSEIGNANTS DÉJÀ À DIOURBEL ACI LA BANQUE MONDIALE OCTROIE 11,3 MILLIONS DE DOLLARS POUR SOUTENIR LA LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS ACI LA 9ÈME SESSION ORDINAIRE ADMINISTRATIVE PRÉVUE EN JUIN PROCHAIN ACI LES EXPERTS MÉDICAUX CHINOIS PARTAGENT LEUR EXPÉRIENCE SUR LA RIPOSTE AU COVID-19 ACI SOUTIEN DE LA RUSSIE AUX INDÉPENDANCES DES PAYS AFRICAINS DES ANNÉES 60

Côte d’Ivoire/ Les communautés Dan et Malinké engagées pour une paix définitive


  24 Avril      10        Politics (7817),

   

Abidjan, 24 avr (AIP)- Les communautés Dan et Malinké se sont engagées lundi pour une paix définitive tant à Bin Houyé qu’à Zouan Hounien, devant la ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, Mariatou Koné, a-t-on appris dans une note parvenue à l’AIP.

Ces deux localités voisines, situées à l’extrême Ouest de la Côte d’ Ivoire, ont été le théâtre d’affrontements entre communautés Dan et Malinké.

A Bin Houyé, le 31 mars, un conflit né d’un accident entre un camion conduit par un Malinké et une moto appartenant à un Yacouba a eu pour conséquence une perte en vie humaine. En représailles, des maisons et des commerces ont été pillés et incendiés.

Concernant Zouan Hounien, le 21 novembre, suite au décès d’un jeune Yacouba après une bastonnade perpétrée par un chauffeur et son apprenti Malinké, des affrontements entre communauté Yacouba et Malinké ont éclaté. Ces violences ont fait cinq morts, 186 blessés à l’arme blanche. Le conflit s’est ensuite déporté à Danané où d’importants dégâts matériels ont été enregistrés.

Dans ces localités, la ministre a invité les populations à « entretenir la paix » comme il le ferait avec leur maison ou leur champ. « Vous vous êtes engagés désormais à faire la paix et nous ne pouvons que saluer cette volonté. Je compte sur la chefferie traditionnelle pour prévenir d’éventuels conflits », a indiqué la ministre.

Face à la recrudescence de la violence, Pr Mariatou Koné a annoncé que les auteurs de ces actes seront poursuivis et traduits en justice. La ministre a, par ailleurs, instruit le corps préfectoral à réactiver, dans les meilleurs délais, le club de paix de la localité qui est un outil d’alerte de prévention des conflits.

Côte d’Ivoire/ Les communautés Dan et Malinké engagées pour une paix définitive


  24 Avril      11        Politics (7817),

   

Abidjan, 24 avr (AIP)- Les communautés Dan et Malinké se sont engagées lundi pour une paix définitive tant à Bin Houyé qu’à Zouan Hounien, devant la ministre de la Solidarité, de la Cohésion sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, Mariatou Koné, a-t-on appris dans une note parvenue à l’AIP.

Ces deux localités voisines, situées à l’extrême Ouest de la Côte d’ Ivoire, ont été le théâtre d’affrontements entre communautés Dan et Malinké.

A Bin Houyé, le 31 mars, un conflit né d’un accident entre un camion conduit par un Malinké et une moto appartenant à un Yacouba a eu pour conséquence une perte en vie humaine. En représailles, des maisons et des commerces ont été pillés et incendiés.

Concernant Zouan Hounien, le 21 novembre, suite au décès d’un jeune Yacouba après une bastonnade perpétrée par un chauffeur et son apprenti Malinké, des affrontements entre communauté Yacouba et Malinké ont éclaté. Ces violences ont fait cinq morts, 186 blessés à l’arme blanche. Le conflit s’est ensuite déporté à Danané où d’importants dégâts matériels ont été enregistrés.

Dans ces localités, la ministre a invité les populations à « entretenir la paix » comme il le ferait avec leur maison ou leur champ. « Vous vous êtes engagés désormais à faire la paix et nous ne pouvons que saluer cette volonté. Je compte sur la chefferie traditionnelle pour prévenir d’éventuels conflits », a indiqué la ministre.

Face à la recrudescence de la violence, Pr Mariatou Koné a annoncé que les auteurs de ces actes seront poursuivis et traduits en justice. La ministre a, par ailleurs, instruit le corps préfectoral à réactiver, dans les meilleurs délais, le club de paix de la localité qui est un outil d’alerte de prévention des conflits.

Dans la même catégorie