APS GRÈVE DE 48H : LES TRANSPORTEURS DE LOUGA EN ORDRE DE BATAILLE MAP Burkina/coronavirus : Reprise des cours après trois mois de suspension MAP Guinée/coronavirus : 65 nouveaux cas, 3771 au total MAP Burkina/coronavirus : levée du couvre-feu à compter du mercredi MAP Burkina/coronavirus : levée du couvre-feu à compter du mercredi AIP Le RHDP appelle les nouveaux majeurs à s’enrôler pour la CNI à Tengrela AIP Les délégués de sections du RHDP de Tengrela sensibilisés sur la CNI GNA SMEs urged to use the COVID-19 alleviation fund for its purpose GNA Research Reveals health facilities in Northern Ghana not ready to manage COVID-19 GNA Powerlifting Association President is dead

CAN 2019 : LES TAIFA STARS MÉRITENT UN GRAND RESPECT (DIOMANSY KAMARA)


  27 Avril      0        Sport (3220),

   

Dar-es-Salam, 26 avr (APS) – La Tanzanie, un des adversaires du Sénégal en phase de groupe à la CAN 2019 mérite le plus grand respect de la part des Lions qui doivent faire preuve d’ambition et d’humilité dans cette compétition prévue en Egypte du 21 juin au 19 juillet, a analysé Diomansy Kamara, ancien attaquant des Lions.

‘’La Tanzanie est dans une phase ascendante de son football avec un championnat bien structuré, des clubs qui font de bons résultats dans les compétitions africaines. Le Sénégal doit avoir du respect pour cette équipe conduite par Emmanuel Amunike, un entraîneur doté d’une grande expérience des CAN’’, a expliqué l’ancien international sénégalais membre de la commission technique de la CAN U17. ‘’L’entraineur nigérian a permis à cette équipe tanzanienne de retrouver la CAN, après 38 ans d’absence.

Il a aussi permis aux U17 du Nigeria de remporter deux titres mondiaux (2013 et 2015). Ce sont des choses à prendre en compte’’, a fait valoir Diomansy Kamara. ‘’Amunike sait que le Sénégal est un prétendant au titre. Cela ne doit pas pousser les joueurs à prendre l’équipe tanzanienne à la légère. Nous avons actuellement des joueurs de haut niveau, mais la CAN est une compétition difficile ’’, a-t-il souligné.

‘’L’édition à venir ne va pas déroger à la règle car il y a une première partie à bien gérer où les meilleurs vont passer et une seconde où il y aura les matchs couperets, à élimination directe’’, a rappelé le demi-finaliste de la CAN 2006. ‘’L’expérience de très haut niveau doit parler et c’est à ce niveau que nous devons attendre que nos têtes de file pour tirer leurs coéquipiers vers le haut’’, a-t-il ajouté en rappelant que le Sénégal sera très attendu à cette compétition.

Dans la même catégorie