APS GRÈVE DE 48H : LES TRANSPORTEURS DE LOUGA EN ORDRE DE BATAILLE MAP Burkina/coronavirus : Reprise des cours après trois mois de suspension MAP Guinée/coronavirus : 65 nouveaux cas, 3771 au total MAP Burkina/coronavirus : levée du couvre-feu à compter du mercredi MAP Burkina/coronavirus : levée du couvre-feu à compter du mercredi AIP Le RHDP appelle les nouveaux majeurs à s’enrôler pour la CNI à Tengrela AIP Les délégués de sections du RHDP de Tengrela sensibilisés sur la CNI GNA SMEs urged to use the COVID-19 alleviation fund for its purpose GNA Research Reveals health facilities in Northern Ghana not ready to manage COVID-19 GNA Powerlifting Association President is dead

Gabon: Championnat national de boxe 2019 : L’Estuaire, théâtre des combats


  27 Avril      0        Sport (3220),

   

Libreville, 27 Avril (AGP) – Le premier championnat national de boxe sous l’ère d’Alfred Bongo, a été lancé le vendredi 26 avril à la salle nationale de boxe de Libreville située à Bessieux. Six ligues provinciales, dont L’Estuaire ville hôte, prennent part à ces joutes qui s’achèveront ce dimanche.

Trois ans après la dernière édition organisée en 2016 par l’ancien bureau, le championnat national de boxe est sorti de son «K.O» vendredi à la salle nationale de boxe. Que l’attente fut longue et les atermoiements liées aux tensions de trésorerie.

S’il ressort que la Fédération gabonaise de boxe (Fégaboxe), n’a reçu aucun accompagnement du ministère des Sports, le bureau directeur, soucieux de relancer cette discipline en perte de vitesse, a décidé d’organiser cette compétition nationale sur fonds propres.

Six ligues (L’Estuaire, le Haut-Ogooué, le Moyen-Ogooué, la Nyanga, l’Ogooué-Maritime, et le Woleu-Ntem) sont dans les starting-blocks de ce championnat national de boxe.

Louis-Raymond Assa Nguéma, premier vice-président de la Fégafoot qui a lancé les hostilités a exhorté les pugilistes d’être ce renouveau impulsé par l’actuel bureau directeur. «Tel est, le mouvement entrepris par la Fégaboxe. La discipline, le travail bien fait, le fair-play, le patriotisme, l’amour de l’art et la culture de l’excellence. Ce sont les valeurs qui doivent entretenir non seulement la boxe mais aussi, leurs encadreurs techniques», a martelé le deuxième patron du noble art gabonais lors de son discours de circonstance.

Pour cette première journée (Il en reste deux), quatorze combats d’un niveau plus ou moins acceptable, ont tenu le public en haleine dans une salle de boxe nationale où la chaleur reste toujours intenable et toujours mal éclairée comme au bon vieux temps.

Au moment où nous mettions sous presse, Marcus Edou Ngoua (Estuaire 1), Jean Pasther Mfoumbi (Nyanga), Faïck Bayota (Estuaire) et le virevoltant Pharlot Ndzing (Haut-Ogooué), ont réussi leur entrée en matière face à Faustin Ndjembi (Nyanga), Leroy Ndoume (Estuaire 2), Roméo Leboumba (Haut-Ogooué) et sur Adonis Moussavou (Estuaire 1).

Précisons que les heureux champions seront connus ce dimanche.

Kennedy Ondo Mba

Dans la même catégorie