ANP Fin à Niamey de la 1ère session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ANP Région de Zinder : Un accident de circulation entre deux véhicules de transport fait 18 morts APS APPEL À LA PROMOTION DE RÉGIMES ALIMENTAIRES SAINS POUR ENDIGUER LA FAIM APS L’AFRIQUE POURRAIT ABRITER PLUS DE LA MOITIÉ DES PERSONNES SOUFFRANT DE LA FAIM CHRONIQUE EN 2030 (FAO) APS COVID-19 : PLUS DE 130 MILLIONS DE PERSONNES POURRAIENT BASCULER DANS LA PAUVRETÉ EN 2020 (ÉTUDE) APS PRÈS DE 690 MILLIONS DE PERSONNES ONT SOUFFERT DE LA FAIM EN 2019 (FAO) APS ’’BOURSES D’ACCOMPAGNEMENT’’ : LES PRÉCISIONS DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR APS PLUS DE 510 MILLIONS DE FRANCS RÉPARTIS AUX ARTISTES EN 2019 (SODAV) APS UN POINT FOCAL SE FÉLICITE DES RÉSULTATS DU PROGRAMME ’’BADIÈNU GOX’ APS MICROFINANCE : PRÈS DE 106 MILLIONS DE FRANCS REMIS À DES GROUPEMENTS DE FEMMES DU NORD DU PAYS

Gabon: La journée mondiale du rein commémorée en différé


  27 Avril      0        LeaderShip Feminin (5569),

   

Libreville, 27 Avril (AGP) – Dans le cadre de la célébration en différé de la Journée mondiale du rein, le ministre d’État en charge de la Santé, Denise Mekam’ne Edzidzie a lancé officiellement le vendredi 26 avril à Libreville, la journée de dépistage gratuit de la maladie rénale au Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL).

La célébration en différé de la Journée mondiale du rein est axée sur le thème : «Des reins en bonne santé, pour tous et partout».

La campagne de dépistage gratuit de la maladie rénale, qui se répètera dans les tout prochains jours, vise à sensibiliser les populations sur l’importance de cet organe d’épuration de l’organisme humain qu’est le rein. Ce, d’autant plus qu’en 2018, le centre national d’hémodialyse a enregistré 918 consultations et 295 patients ont bénéficié de séances de dialyse, soit 11 265 séances au total.

Cette journée a également permis au ministre de la Santé de réaffirmer l’engagement du gouvernement conduit par le Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé à renforcer la lutte contre les maladies rénales prises en charge à 100 % par la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

Rappelons que les maladies rénales qui deviennent un problème de santé publique occupent le 8ème rang des causes de décès dans le monde. Les défis à relever sont : la formation des néphrologues et la création de services de dialyse en province pour réduire les évacuations vers Libreville.

Dans la même catégorie