GNA Kingsley Makelby Ministries gives to patients in UER hospital AIP Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19 : Des cadres et élus du Tonkpi offrent des kits pour accompagner les efforts du gouvernement AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19 : Des kits sanitaires remis à des sous-préfectures de Bondoukou pour lutter contre la pandémie GNA COVID-19: Release more petty offenders, aged and the sick from prison -Foundation AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plusieurs villages de Bondoukou reçoivent des kits sanitaires pour lutter contre le Coronavirus APS COVID-19 : LE MINISTRE DE L’AGRICULTURE ANNONCE UNE STRATÉGIE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE GNA Quarantine travellers at UE borders – NDC APS COVID-19 : MACKY SALL REMERCIE TOUTES LES FORCES VIVES PAYS APS LUTTE CONTRE LE COVID-19 : LE CONIPAS APPUIE ‘’SANS RÉSERVE’’ LES DÉCISIONS PRÉSIDENTIELLES GNA Ghana’s COVID-19 confirmed cases now 141

Afrique du Sud: L’ANC sous le barre des 60 pc lors des élections du 8 mai (sondage)


  29 Avril      1        Politics (7132),

   

Johannesburg, 29/04/2019 (MAP) – Le Congrès national africain (ANC), au pouvoir en Afrique du Sud depuis 1994, devra remporter moins de 60 pc des votes lors des élections générales, qui auront lieu le 8 mai prochain, selon un nouveau sondage.
D’après l’étude réalisée par l’institut Ipsos à quelques jours du scrutin, l’ANC obtiendrait 56,9 pc des votes seulement contre 61 pc selon un sondage publié au mois de mars dernier.
Il s’agit aussi d’un score inférieur aux 62,2 pc réalisé lors des élections générales de 2014.
Le sondage, réalisé sur un échantillon représentatif de 3.600 électeurs inscrits pour le scrutin du 8 mai, l’Alliance Démocratique (DA), principale formation d’opposition, ne semble pas non plus avoir le vent en poupe.
Ce parti bénéficie du soutien de 15 pc seulement de l’électorat contre 18 pc au mois de mars. En 2014, la DA avait remporté 22 pc des voix.
La popularité de l’Economic Freedom Fighters, deuxième parti de l’opposition, semble aussi s’éroder, la formation du jeune leader populiste Julius Malema est soutenue par seulement 9,5 pc de l’électorat.
Par ailleurs, l’étude d’Ipsos montre que le prochain scrutin sera marqué par un faible taux de participation, une situation qui pourrait bénéficier à l’ANC.
L’Afrique du Sud se dirige vers ses élections les plus importantes depuis la fin du régime de l’apartheid en 1994. Le scrutin intervient dans un environnement de crise économique et sociale, marqué par un chômage qui touche plus de 27 pc de la population active et une pauvreté plombant plus de 50 pc d’une population globale d’environ 58 millions d’âmes.
Dans un tel environnement, les yeux sont désormais braqués sur le président et chef de l’ANC, Cyril Ramaphosa, lors du scrutin, qui aura l’effet de référendum sur le programme proposé par ce dernier pour remettre le pays sur les rails.

Dans la même catégorie