GNA Government to employ over 7,000 non-teaching staff GNA Committee to handle labour-related issues inaugurated GNA Five killed in twin attacks in northern Burkina Faso GNA Rehabilitative Care is vital – OTAG AGP Gabon : le ministre Tony Ondo Mba au chevet des sinistrés d’Okok AGP Gabon : Le réseau routier du département du Ntem en travaux GNA EcoCare Ghana launches Atumpan Project GNA EcoCare Ghana launches Atumpan Project GNA Free SHS giving hope to girls -GES GNA Free SHS giving hope to girls -GES

Le premier ministre préside à Dosso la fin de la course internationale de chevaux


  29 Avril      4        Sport (2563),

   

Dosso 28 Avril (ANP) – Après une semaine de compétitions, la course hippique internationale qu’organise à Dosso la fédération nigérienne des sports équestres (FENISEQ) a fin hier samedi sous la présidence du premier ministre chef du gouvernement S.E Brigi Rafini parrain de cette course. Cette manifestation qui rentre dans le cadre de la fête de la concorde nationale célébrée le 24 avril a regroupé les chevaux du Niger, du Nigéria, du Tchad, du Cameroun et du Burkina Faso.
C’est un accueil enthousiaste et chaleureux que les populations de la cité des Djermakoyes et alentours ont réservé au premier ministre et la délégation qui l’accompagne. A l’hippodrome, les amateurs de la course aux chevaux ont eux aussi manifesté leur enthousiasme en recevant le premier ministre et l’importante délégation qui l’a accompagnée. Cette course s’est déroulée en présence du président du CSOC, des députés nationaux, de plusieurs membres du gouvernement, des institutions de la république, des cadres administratifs et coutumiers de Dosso et de nombreux invités de marque.
Au programme de ce grand prix du premier ministre, les chevaux ont couru sur des distances de 1.400 mètre pour les chevaux de Dosso et alentours, 1.600 mètres dénommé prix du gouverneur, 2.000 mètres pour les prix des ministres de la région de Dosso, toujours 2.000 mètres pour le prix SAHAM ASSURANCES et le grand prix du premier ministre S.E M Brigi Rafini couru sur une distance de 2.400 mètres.
Dans le discours qu’il a prononcé à cette circonstance, le président d la fédération nigérienne des sports équestres (FENISEQ) M. Alkassoum Saley a remercié tous ceux qui ont effectué le déplacement de Dosso. Parlant des raisons qui ont poussé la fédération nigérienne des sports équestres à organiser cette course de chevaux à Dosso, M. Alkassoum Saley a indiqué que c’est par solidarité aux populations de la région suite à sa brillante prestation au dernier sabre national de lutte traditionnelle que la FENISEQ a promis d’organiser cette course hippique à l’occasion de la fête nationale de la concorde.
Evoquant l’importance du cheval, le président de la fédération nigérienne des sports équestre a souligné qu’il est non seulement utilisé pour le sport mais aussi et surtout cet animal noble appartient tout comme la lutte traditionnelle à notre culture. Le président de la FENISEQ a saisi l’opportunité pour remercier le président de la république et le gouvernement pour avoir doter nos régions d’hippodromes pour organiser les compétitions locales, nationales et internationales.
Pour accompagner le gouvernement dans la modernisation de la politique du sport dans notre pays, la fédération a-t-il dit procèdera bientôt à la signature des premiers contrats d’assurance en faveur de nos jokers. SAHAM ASSURANCE a précisé M. Alkassoum Saley est le sponsor officiel qui accompagne la fédération dans cette décision combien importante pour tous ces jeunes et leurs chevaux. Le président de la FENISEQ a souhaité que la LOLANI, les conseils régionaux et la fédération de prendre en charge tous ces hippodromes construits à grands frais pour en faire de ces espaces non seulement pour la pratique des courses mais en faire des activités économiques.
Les prix décernés ont varié de 300.000 francs CFA à 3.000.000 (trois millions) de francs pour le grand prix du premier ministre qui a été remis au gagnant par le ministre de la jeunesse et des sports M. Kassoum Moctar.
A l’issue de cette course hippique, le premier ministre chef de gouvernement M. Brigi Rafini a félicité les organisateurs de cette course : c’est une belle initiative a-t-il souligné qui vient renforcer les efforts qui sont fait dans le sens de la paix, un plus pour toutes les manifestations qui rentrent dans le cadre de la journée de la concorde. M. Brigi Rafini a espéré que cette course de la concorde soit perpétuée tout en souhaitant que les dossolaises et les dossolais prennent leur courage en main pour en faire une fête annuelle. M. Brigi Rafini a invité les populations de Dosso à porter cette contribution à la journée de la concorde comme le font d’autres contrées de notre pays.
Sur tout un autre plan, le premier ministre, chef de gouvernement M. Brigi Rafini s’est prononcé par rapport à l’insalubrité à Dosso. Il y a indiqué le premier ministre trop de plastiques à Dosso. Pour cela a-t-il notifié, il faut des opérations de salubrité de manière permanente et régulière pour rendre Dosso encore plus propre.
M A/ANP/Avril 2019
Niger/Education
Lancement des épreuves physiques du BEPC 2019 à Maradi
Maradi, 28 avril (ANP)-Le gouverneur de la Région de Maradi, M. Zakari Oumarou, entouré des responsables administratifs et cadres de l’enseignement a lancé ce matin au stade régional de Maradi (Jury I), les épreuves physiques du Brevet d’étude du Premier cycle (BEPC) pour la région de Maradi. Cinq établissements dont deux publics sont regroupés au sein de ce jury qui compte 1918 candidats dont 1051 filles. Les candidats seront soumis à des disciplines telles que la course de vitesse, le lancé du poids, le saut en hauteur ou en longueur.
En s’adressant aux candidats, Zakari Oumarou a rappelé qu’ils étaient, il y a quelques mois dans ce même stade pour le lancement de la rentrée scolaire et académique. « Si aujourd’hui nous sommes encore là pour lancer la première phase des examens de fin d’année, c’est parce que tous les engagements pris par les acteurs et les partenaires de l’école dans ce même stade ont été honorés » a-t-il précisé. Il a ajouté que l’Etat, les enseignants, les parents et les partenaires de l’école ont honoré leurs engagements et c’est pourquoi ces épreuves de BEPC sportif se tiennent. « Sachez que c’est une première phase, les épreuves écrites suivront. Compter sur vos mérites, vos efforts, mais que ces efforts soient fournis dans la limite de vos capacités physiques et intellectuelles » a-t-il conseillé.
La région de Maradi compte au total, 32.325 candidats repartis dans 83 centres dont six (6) pour la ville de Maradi.
AT/ANP/ avril 2019

Dans la même catégorie