MAP Deux officiers kényans tués dans le crash d’un hélicoptère militaire dans le comté de Machakos (KDF) ANP Fin à Niamey de la 1ère session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) ANP Région de Zinder : Un accident de circulation entre deux véhicules de transport fait 18 morts APS APPEL À LA PROMOTION DE RÉGIMES ALIMENTAIRES SAINS POUR ENDIGUER LA FAIM APS L’AFRIQUE POURRAIT ABRITER PLUS DE LA MOITIÉ DES PERSONNES SOUFFRANT DE LA FAIM CHRONIQUE EN 2030 (FAO) APS COVID-19 : PLUS DE 130 MILLIONS DE PERSONNES POURRAIENT BASCULER DANS LA PAUVRETÉ EN 2020 (ÉTUDE) APS PRÈS DE 690 MILLIONS DE PERSONNES ONT SOUFFERT DE LA FAIM EN 2019 (FAO) APS ’’BOURSES D’ACCOMPAGNEMENT’’ : LES PRÉCISIONS DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR APS PLUS DE 510 MILLIONS DE FRANCS RÉPARTIS AUX ARTISTES EN 2019 (SODAV) APS UN POINT FOCAL SE FÉLICITE DES RÉSULTATS DU PROGRAMME ’’BADIÈNU GOX’

Législatives d’Avril 2019, les béninois ont voté hier malgré tout


  29 Avril      0       

   

Cotonou, 29 Avr. 2019 (ABP) – Le déroulement des élections législatives d’hier dimanche en vue de conduire de nouveaux députés à l’hémicycle pour la 8ème législature a fait le choux gras des journaux parvenus ce jour à la rédaction centrale de l’ABP.

« Elections législatives d’avril 2019 : Le pari gagné d’un scrutin apaisé ». C’est la manchette du quotidien de service public « La nation » dans sa publication du jour pour nous informer de la tenue effective hier dimanche des législatives du mois en cours pour l’élection de nouveaux députés au Bénin. A l’occasion nous apprend le journal, le chef de l’Etat Patrice Talon accompagné de son épouse se sont rendus très tôt à 7H 58mn ce jour du scrutin à leur centre de vote situé à l’Ecole primaire publique Charles Guillot de Zongo à Cotonou pour accomplir leur devoir civique aux bureaux de vote N° 3 et 4 dudit centre. « La Nation » nous renseigne également que plein d’enthousiasme, le chef de l’Etat a voté dans l’espoir de porter chance à la liste à laquelle il a accordé son suffrage.

« Matin Libre » quant lui, ne partage pas l’avis de « La Nation » selon qui le scrutin d’hier était apaisé. Le journal rappelle à son confrère que du département des Collines jusqu’au Nord du pays, la tension était forte vu que l’on a assisté à des urnes saccagées et brûlées à Parakou. A en croire « Matin Libre », il sonnait 13h hier, quand la situation a dégénéré à Parakou. En moins d’une heure poursuit le journal, le calme observé dans la matinée s’est transformée en une bataille rangée entre populations et agents de la Police républicaine. Et c’est d’ailleurs Tourou dans le 1er arrondissement que le top a été donné avec la destruction du matériel électoral, précise « Matin libre » de ce jour. Ce même journal revient sur la déclaration du ministre de l’intérieur Sacca Lafia qui reconnaît les incidents qui ont émaillé le scrutin en citant les cas du centre-ville de Parakou, Tchaourou, Savé et Glazoué, puis à Bantè, Savalou et Manigri, incidents dont, d’après « Matin Libre » de ce jour, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, a tenté de se servir pour justifier le faible taux de participation à ces élections législatives.

Et parlant de faible taux de participation, « La Nation » revient et nous informe que dans les 3ème et 4ème arrondissements et même presque partout dans les arrondissements de Cotonou, il n’y a pas d’incident majeur mais l’affluence n’était pas au rendez-vous considérant l’absence de longues files d’attente comme l’accoutumée devant les bureaux de vote. Et abordant le sujet, « Matin Libre » parle d’un boycott massif de ce scrutin par les citoyens béninois à travers quelques résultats partiels et provisoires de certains bureaux de vote publiés à sa Une du jour. « Matin libre » nous apprend que le Président Talon doit savoir lire les résultats de ces élections du 28 avril 2019 et en tirer plusieurs enseignements. Et au journal de se demander quelle légitimité à accorder aux futurs probables députés si les élections législatives d’hier arrivaient à être validées vu que le Bénin vient d’enregistrer son plus faible taux de participation à une élection depuis le renouveau démocratique.

 

Législatives d’Avril 2019, les béninois ont voté hier malgré tout


  29 Avril      0       

   

Cotonou, 29 Avr. 2019 (ABP) – Le déroulement des élections législatives d’hier dimanche en vue de conduire de nouveaux députés à l’hémicycle pour la 8ème législature a fait le choux gras des journaux parvenus ce jour à la rédaction centrale de l’ABP.

« Elections législatives d’avril 2019 : Le pari gagné d’un scrutin apaisé ». C’est la manchette du quotidien de service public « La nation » dans sa publication du jour pour nous informer de la tenue effective hier dimanche des législatives du mois en cours pour l’élection de nouveaux députés au Bénin. A l’occasion nous apprend le journal, le chef de l’Etat Patrice Talon accompagné de son épouse se sont rendus très tôt à 7H 58mn ce jour du scrutin à leur centre de vote situé à l’Ecole primaire publique Charles Guillot de Zongo à Cotonou pour accomplir leur devoir civique aux bureaux de vote N° 3 et 4 dudit centre. « La Nation » nous renseigne également que plein d’enthousiasme, le chef de l’Etat a voté dans l’espoir de porter chance à la liste à laquelle il a accordé son suffrage.

« Matin Libre » quant lui, ne partage pas l’avis de « La Nation » selon qui le scrutin d’hier était apaisé. Le journal rappelle à son confrère que du département des Collines jusqu’au Nord du pays, la tension était forte vu que l’on a assisté à des urnes saccagées et brûlées à Parakou. A en croire « Matin Libre », il sonnait 13h hier, quand la situation a dégénéré à Parakou. En moins d’une heure poursuit le journal, le calme observé dans la matinée s’est transformée en une bataille rangée entre populations et agents de la Police républicaine. Et c’est d’ailleurs Tourou dans le 1er arrondissement que le top a été donné avec la destruction du matériel électoral, précise « Matin libre » de ce jour. Ce même journal revient sur la déclaration du ministre de l’intérieur Sacca Lafia qui reconnaît les incidents qui ont émaillé le scrutin en citant les cas du centre-ville de Parakou, Tchaourou, Savé et Glazoué, puis à Bantè, Savalou et Manigri, incidents dont, d’après « Matin Libre » de ce jour, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, a tenté de se servir pour justifier le faible taux de participation à ces élections législatives.

Et parlant de faible taux de participation, « La Nation » revient et nous informe que dans les 3ème et 4ème arrondissements et même presque partout dans les arrondissements de Cotonou, il n’y a pas d’incident majeur mais l’affluence n’était pas au rendez-vous considérant l’absence de longues files d’attente comme l’accoutumée devant les bureaux de vote. Et abordant le sujet, « Matin Libre » parle d’un boycott massif de ce scrutin par les citoyens béninois à travers quelques résultats partiels et provisoires de certains bureaux de vote publiés à sa Une du jour. « Matin libre » nous apprend que le Président Talon doit savoir lire les résultats de ces élections du 28 avril 2019 et en tirer plusieurs enseignements. Et au journal de se demander quelle légitimité à accorder aux futurs probables députés si les élections législatives d’hier arrivaient à être validées vu que le Bénin vient d’enregistrer son plus faible taux de participation à une élection depuis le renouveau démocratique.

 

Dans la même catégorie