GNA Minister calls on African countries to boost trade in animal commodities GNA OCP Fondation working to reform fertilizer application regime GNA Eastern Regional HSWU threatens strike action ANP Zinder : Conférence sur la vulgarisation du dividende démographique en milieu universitaire ANP Attaque d’Inatès : le chef d’état-major des armées de France présente des condoléances au Président Issoufou AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Dix finalistes retenus pour le prix de l’innovation des secteurs hydrocarbures et énergie AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Une association d’élèves à Taï désapprouve les congés anticipés AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Mise en service du Datacenter d’un fournisseur de services de télécommunication au VITIB (Communiqué) MAP La Turquie réitère son « plein soutien » à l’intégrité territoriale du Maroc AIB Province du Sourou: Le CEG de Bonou attaqué par des individus armés

Côte d’Ivoire/ D’importantes innovations arrêtées pour la performance des entreprises publiques


  10 Mai      0        Economy (6087),

   

Abidjan, 10 mai (AIP)-D’importantes innovations ont été prises par le Gouvernement pour accroître la performance des entreprises publiques en Côte d’Ivoire.

Ces dispositions qui portent sur la généralisation progressive des contrats de performance entre l’Etat et les entreprises, le suivi infra-annuel et d’anticipation des risques budgétaires et la professionnalisation des administrateurs de société publique ont été expliquées par le Secrétaire d’Etat en charge du budget et du Portefeuille d’Etat, Moussa Sanogo, vendredi, lors du cadre d’échanges dénommé « Les Rendez-vous du Gouvernement ».

Dorénavant, les administrateurs de sociétés publiques doivent être titulaires d’un certificat qui atteste de leurs capacités à exercer leur fonction selon les normes internationales.

Cette mesure, a relevé M. Sanogo, vise à la professionnalisation des administrateurs de sociétés publiques.

S’agissant du mécanisme infra-annuel et la généralisation progressive des contrats de performance, a-t-il expliqué, ces mesures permettent de suivre trimestriellement les performances financières à travers l’exécution budgétaire, la gouvernance ainsi que l’endettement des entreprises publiques.

Au plan budgétaire, il a précisé qu’il s’agira de l’appréciation de la situation de trésorerie. L’endettement concerne le suivi du stock de la dette, du montant des arriérés de paiements et de la capacité de remboursement.

Au plan de la gouvernance, il s’agira de l’application effective des textes règlementaires et des meilleures pratiques régissant les organes d’administration et de gestion des entreprises publiques et au niveau de la gouvernance, aura pour but d’améliorer de manière générale la communication financière des entreprises publiques.

En ce qui concernant la performance financière, le Secrétaire d’Etat a révélé que le résultat net est passé d’un déficit de 54 milliards de francs CFA en 2014 à un bénéfice de 70 milliards de francs CFA en 2017 au niveau des participations de l’Etat.

Dans la même catégorie