MAP Réponse mondiale au coronavirus : Le Maroc, un modèle en Afrique AGP Guinée-Covid-19 : 50 nouveaux cas positifs pour un cumul de 3.706 cas de coronavirus AGP Nzérékoré-Politique : Une mission du Chef de l’Etat pour la réconciliation dans la région AGP Guinée-Politique : La CODENOC se mue en CODECC pour une nouvelle mission ANGOP Covid-19: Angola com mais dois casos positivos AMI Message du Président de la République au Chef de L’État indépendant des Samoa AMI Message du Président de la République au Chef de L’État indépendant des Samoa AIP Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19 : Plus de 600 enseignants et élèves ont regagné Abidjan GNA Communications Minister to cut sod for 30 Community Information Centres GNA UK aid-backed drone technology facilitates Ghana’s COVID-19 fight

L’équipe féminine de volley-ball du Kenya risque d’être arrêtée à Kampala pour des factures d’hôtel impayées d’un montant de 10.000 dollars


  22 Mai      3        Sport (3220),

   

Rabat, 22/05/2019 (MAP)- L’équipe féminine de volley-ball du Kenya risque d’être arrêtée à Kampala pour des factures d’hôtel impayées d’un montant de 1 million de shillings (environ 10.000 dollars), rapportent mercredi les médias locaux, citant des sources de la fédération de la discipline.

Cité par le journal « Citizen Digital », le premier vice-président de la Fédération de volley-ball du Kenya, Charles Nyaberi, a déclaré que la direction de l’hôtel menaçait de confisquer les passeports de l’équipe et de garder prisonnières les joueuses.

« Les responsables du ministère nous ont dit qu’ils allaient se réunir mardi et nous attendons de voir s’ils vont régler les factures, car la direction de l’hôtel nous a prévenus qu’ils ne nous laisseraient pas quitter l’hôtel sans payer nos factures », a affirmé le responsable fédéral.

« Nous espérons seulement que les officiels vont parler et trouver une solution car ce concours se termine aujourd’hui alors que nous n’avons rien payé », a-t-il déploré.

Ce n’est pas la première fois qu’une équipe kényane rencontre des contraintes financières lors de ses participations à des compétitions hors du territoire national.

Nyaberi a ajouté que l’équipe avait quitté le pays sans aucun financement du gouvernement, les hauts responsables n’étant pas là pour approuver les fonds nécessaires.

« Le ministère n’a payé que les billets d’avion et je peux confirmer qu’aucun joueur ou officiel n’a reçu d’allocation pour ce tournoi et pour les deux semaines d’hébergement à Kasarani. Nous espérons que le problème sera réglé », a-t-il indiqué.

L’équipe, connue sous le nom de Malkia Strikers, participait aux qualifications pour les Jeux africains de volley-ball à Kampala.

Dans la même catégorie