AIP Un comité de veille et de suivi de la cohésion sociale installé à Ouangolodougou AIP Les parents d’élèves de Daloa exhortés à s’engager contre les congés anticipés AIP Festibo 8: Adama Adepoju et Rita Légré animent la nuit du conte à Bouna AIP Remise des clés de deux blocs sanitaires réhabilités au lycée jeunes filles de Bingerville AIP Elèves et patrons des écoles privées de Daloa sensibilisés à l’adoption de l’assurance responsabilité civile scolaire AIP Noël 2020 : 250 enfants reçoivent des cadeaux du club « Les Leo » à Daloa AIP La Côte d’Ivoire réitère sa disponibilité pour la mise en œuvre effective de la ZLECAF AIP Le RHDP d’Attécoubé Rive droite remercie ses militants pour la victoire du Président Ouattara AIP Fin de formation pour 75 mécaniciens automobiles du CFP de Bondoukou AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 5/12/2020 »

Le ministère de l’action sociale projette employer 500 personnes vivant avec un handicap


  27 Mai      4        Society (21912),

   

Conakry, 27 mai (AGP) – La ministre de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance, Mme Diaby Hadja Mariama Sylla a annoncé lundi, 27 mai l’emploi de 500 personnes handicapées d’ici 2021.

Dans sa communication la ministre Sylla a relevé une augmentation de l’ordre de 60 milliards de son budget de 2019 ; ce qui fait 145 517 221 000 GNF contre 85 828 890 000 GNF. Une augmentation qu’elle juge peu, par rapport aux différents projets de son ministère.

 » Notre budget est en deçà d’un (1%) pourcent du budget national, c’est très faible par rapport à nos missions « , s’est-elle alarmée.

La ministre de l’Action Sociale cité les projets que son département compte réaliser à l’horizon 2025 qui sont : l’emploi de 500 personnes vivant avec un handicap d’ici 2021, la création de 2 500 activités génératrices de revenus, la prise en charge 2 000 familles nécessiteuses ainsi que de 2 000 personnes âgées.

Sur les faiblesses de son ministère, Mme Diaby a regretté le non ameublement du cadre organique, le manque de siège digne de nom, la faible des ressources allouées au ministère, le manque de communication et la mauvaise perception du ministère par la population.

Dans la même catégorie