AGP Boké/Éducation : Bientôt 2 écoles primaires pour la commune rurale de Kolaboui AGP Guinée/Manifestations : Condamnation par l’État-major des armées de l’attaque des PA (communiqué) AGP Guinée/Manifestations : Des installations de l’Armée (PA) saccagées et incendiées. AGP Gabon/National-Foot 1 : début des barrages le 26 octobre prochain ANGOP World Bank grants USD 110 million for health sector ANGOP Economy generates over 161,000 jobs GNA Employ technology to make African airports world-class-President GNA Give priority to NABCO trainees on permanent employment basis GNA GNA’s ‘efficacy’ must not be downplayed – Nana Apau Duah GNA “Calibration of medical equipment critical to human health” – GSA

Ligue des champions d’Afrique : Le WAC déterminé à arracher le sacre (Moussa N’daw)


  31 Mai      14        Editor's choice (1018), Photos (3183), Sport (2563),

   

Rabat, 31/05/2019 -(MAP)- L’entraîneur adjoint du Wydad de Casablanca (WAC), Moussa N’daw a souligné, jeudi soir, la détermination des rouges à arracher le sacre lors de la finale-retour de la ligue des champions d’Afrique face à l’Espérance Sportive de Tunis (EST), qui sera disputée ce vendredi au stade olympique de Radès (Banlieue de Tunis).

« Nous sommes prêt à mourir sur le terrain pour gagner ce prestigieux titre », a insisté l’ancienne gloire sénégalaise du WAC lors d’une conférence de presse à la veille de cette rencontre décisive entre les deux formations casablancaise et tunisoise.

Il a assuré que les protégés du technicien tunisien Faouzi Benzerti se sont déplacés à Radès avec la ferme détermination d’offrir cette coupe au peuple marocain.

Loin de toute polémique suscitée autour de cette rencontre footballistique historique, on se focalise sur les préparatifs pour ramener la coupe au Maroc, a-t-il fait observer, rappelant les performances réalisées par le club casablancais sur le plan national et continental.

« Le WAC qui fait partie des meilleures équipes d’Afrique depuis cinq ans ne compte pas laisser filer le sacre une fois encore », a-t-il assuré l’air confiant.

Selon lui, il s’agit d’une finale entre deux des plus grands clubs africains et surtout « deux formations qui se connaissent très bien ».

N’daw a ajouté que les Wydadis sont « prêts sur les plans psychique et mental à disputer ce match et à remporter la coupe » malgré l’absence de quelques joueurs comme Achraf Dari et Brahim Nekkach.

« Vu l’ambiance électrique qui domine, on n’a pas de soucis sur le côté mental au regard de l’expérience accumulée par le club au cours des dernières années », a-t-il expliqué.

Dans ce sens, il a rappelé qu’après le match aller, le WAC a organisé plusieurs concentrations internes pour relever ce défi, disant compter sur un groupe de joueurs compétitifs avec notamment le retour parmi le groupe de Nairi qu’il dit en grande forme.

Pour sa part, le joueur du Wydad Abdellatif Noussair a estimé que le « moral des joueurs est au top » malgré la mauvaise prestation de l’arbitre égyptien Jihad Guricha lors du match-aller, qui a été suspendu pour six mois par la Confédération africaine de Football.

« Nous sommes hyper-motivés malgré les injustices de l’arbitrage lors du match aller et qui se sont confirmées suite aux sanctions de la CAF infligées à l’arbitre », a-t-il rappelé.

« Il s’agit d’un match difficile mais nous sommes déterminés à remporter le titre », a assuré le joueur wydadi pour qui son équipe connait bien les points forts et les faiblesses des adversaires espérantistes.

Évoquant la polémique suscitée autour de cette rencontre, il a souligné qu’il s’agit d’une simple compétition qui n’entachera en rien les rapports solides entre le WAC et l’Espérance ST.

De son côté, l’entraîneur adjoint de l’espérance sportive de Tunis (EST) Majdi Traoui a souligné, jeudi soir, qu’une « finale se joue pour être gagnée » par son équipe qui est « prête à tous les scénarios ».

Pour la formation tunisoise, tenante du titre, il s’agit de remporter le deuxième sacre de suite devant son public et rééditer l’épopée de l’édition 2018 réussie face au club cairote d’Al-Ahly, a-t-il précisé en qualifiant de « positif » le match aller qui s’est soldé sur un score nul 1-1.

Il a fait savoir que les « sang et or » doivent développer leur jeu habituel et rester concentrés pour éviter toute mauvaise surprise ».

A propos des absences de certains joueurs, il a indiqué que l’Espérance se retrouve quasiment dans la même configuration que celle de la finale de 2018 contre le club égyptien Al Ahly lors de laquelle deux joueurs ont été privés du match retour, faisant allusion à la suspension du gardien Moez Ben Cherifia, du défenseur Chamseddine Dhaouadi et du milieu de terrain Ghailene Chaalali.

« Nous disposons cependant d’un groupe doté de l’expérience requise pour cette compétition relevée et c’est à nous de trouver les solutions pour bien négocier le match », a-t-il insisté.

De son côté, le latéral droit de l’ES Tunis, Iheb Mbarki a estimé que l’occasion sera donnée vendredi pour l’effectif « sang et or » pour remporter une 2e ligue des champions d’affilée et faire honneur au club à l’occasion de son centenaire.

Après un score de 1-1 lors du match aller, le WAC a besoin d’une victoire ou d’un nul (2-2 et plus) afin d’être sacré, tandis que les Tunisiens peuvent se contenter d’un nul blanc pour engranger leur deuxième titre consécutif.

Cette finale sera officiée par l’arbitre gambien Bakary Gassama qui sera assisté par les deux Sénégalais Djibril Camara et El Hadji Malik Samb, alors que le Botswanais Joshua Bondo sera le 4è arbitre. Le Zambien Janny Sikazwe a été, quant à lui, désigné pour présider l’équipe du VAR (Assistance Vidéo à l’arbitrage).

Le WAC et l’EST se sont affrontés à huit reprises par le passé dont quatre en Ligue des champions, deux en coupe des coupes africaines et deux en coupe arabe des clubs champions.

Dans la même catégorie