GNA Kingsley Makelby Ministries gives to patients in UER hospital AIP Côte d’Ivoire-AIP/Covid-19 : Des cadres et élus du Tonkpi offrent des kits pour accompagner les efforts du gouvernement AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19 : Des kits sanitaires remis à des sous-préfectures de Bondoukou pour lutter contre la pandémie GNA COVID-19: Release more petty offenders, aged and the sick from prison -Foundation AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Plusieurs villages de Bondoukou reçoivent des kits sanitaires pour lutter contre le Coronavirus APS COVID-19 : LE MINISTRE DE L’AGRICULTURE ANNONCE UNE STRATÉGIE DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE GNA Quarantine travellers at UE borders – NDC APS COVID-19 : MACKY SALL REMERCIE TOUTES LES FORCES VIVES PAYS APS LUTTE CONTRE LE COVID-19 : LE CONIPAS APPUIE ‘’SANS RÉSERVE’’ LES DÉCISIONS PRÉSIDENTIELLES GNA Ghana’s COVID-19 confirmed cases now 141

La journée de l’enfant africain célébrée à Lalo


  19 Juin      0        Society (14515),

   

Porto-Novo, 19 Juin 2019 (ABP) – Le ministère des affaires sociales et de la micro finance, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, a commémoré mardi en différé, dans l’enceinte de la mairie de Lalo, la 29ème édition de la journée de l’enfant africain placé sous le thème « l’action humanitaire en Afrique, les droits de l’enfant avant tout ».
C’est à travers une caravane des enfants qu’ont démarré les manifestations de la célébration de ladite journée. De la maison des jeunes jusqu’à la mairie de la localité, les enfants ont chanté pour se faire entendre et exhorté les adultes à respecter leurs divers droits.
Le maire William Fangbédji, à cette occasion, a rappelé le contexte de la célébration de la journée de l’enfant africain (JEA).
A l’en croire, la JEA est un événement annuel qui commémore le massacre des enfants de Sowéto en Afrique du Sud en 1976 sous le régime d’apartheid parce que, souligne-t-il, « ces enfants réclamaient l’un de leurs droits qu’est le droit à une éducation de qualité ».
Pour le maire Fangbédji, le thème de la 29ème édition de la JEA est un appel à des efforts accrus, concertés et accélérés pour enrayer le phénomène de la violation des droits de l’enfant, notamment les violences et surtout celles basées sur le genre.
Conscient de l’existence du phénomène de la maltraitance des enfants dans le département du Couffo, le préfet Christophe H. Mègbédji n’est pas allé par quatre chemins pour avouer à madame le ministre des affaires sociales que son département vit des problèmes dans ce cadre. Il a, pour preuve, rappelé qu’il n’y a pas longtemps qu’on a ramené du Gabon et du Congo des enfants de Lalo qui s’y sont rendus à la quête de leur pitance parce que, clarifie-t-il, « leurs parents ont malheureusement permis cela ».
Selon le préfet, au Bénin comme dans d’autres pays d’Afrique, cette commémoration donne l’occasion de réfléchir une fois encore sur la situation des enfants, leurs droits et devoirs mais surtout sur la responsabilité des autorités et des parents à tous les niveaux pour asseoir un monde plus juste dans lequel les enfants sont épanouis.
A la suite du préfet, le ministre des affaires sociales et de la micro finance, Bintou Adam Chabi Taro, a mis l’accent sur la sensibilisation, l’exhortation, l’encouragement et la mise en garde pour la répression.
Revenant au thème de cette 29ème édition de la JEA, le ministre a fait savoir que ce thème trouve un écho au Bénin avec la recrudescence des cas de violence, d’exploitation à l’égard des enfants et du mariage des enfants qui perdurent dans les départements de l’Atacora, de la Donga, de l’Alibori, du Borgou et du Couffo bien que le Bénin ait répondu à l’appel de l’Union Africaine en lançant la campagne dénommée « tolérance zéro au mariage des enfants ».
Face aux enfants et aux diverses autorités invitées pour la circonstance, la ministre Bintou Adam Chabi Taro a lancé officiellement la campagne nationale « tolérance zéro au mariage des enfants ».

Dans la même catégorie