ANP Le pipeline international export du Niger-Bénin ANP Lancement mardi à Koulélé (Diffa) des travaux de construction du Pipeline Niger-Benin pour quelques 4 milliards de dollars US NAN NDLEA boss emerges 1st vice chairman of drug enforcement agencies in Africa ANP Le premier ministre et le patronnât pour la continuité du service des transports sur certains axes routiers dégradés ANP La grande muraille ou le « Garou » à la chinoise MAP Biennale de Luanda : L’Angola ouvre ses bras à la paix et accueille la première édition du Forum panafricain pour la culture de la paix MAP Le Professeur marocain Rachid Yazami reçoit à Paris le Prix de l’Investisseur arabe APS VERS L’INTÉGRATION DE L’APPROCHE CHAMPS-ÉCOLES-PRODUCTEURS DANS LE DISPOSITIF DE L’ANCAR APS VERS L’INTÉGRATION DE L’APPROCHE CHAMPS-ÉCOLES-PRODUCTEURS DANS LE DISPOSITIF DE L’ANCAR APS DIAMBARS, UN « MODÈLE DE SPORT ET D’ÉDUCATION’’, SELON LE DG DE L’AFD

Gabon : Grève des agents de l’ANGTI


  20 Juin      2        Job (526), Society (11288),

   

Libreville, 20 Juin (AGP) – Les agents de l’Agence nationale des grands travaux et des infrastructures (ANGTI) sont rentrés en grève, le mardi 18 juin dernier, pour exiger le paiement  des prestations sociales CNSS depuis 13 mois, le versement des cotisations sociales (CNSS et CNAMGS), le paiement du 13ème mois de l’année 2018 et les retards de paiement de salaires.

Selon un communiqué établi à cet effet et après expiration du préavis de grève de cinq (5) jours donné à la direction de l’ANGTI, les personnels de cette agence ont définitivement lancé un  mouvement de grève de quinze (15) jours. La grève qui a débuté le mardi 18 juin 2019, pourrait donc prendre fin  le 02 juillet 2019, si une suite favorable est donnée par la direction.

Au siège d’Angondjé où sont visibles les signes de la grève, avec notamment des banderoles affichées à l’entrée principale du bâtiment sur lesquelles on peut lire, «payez nos 13 mois de cotisations CNSS et salaire»; s’ajoutent des attroupements de personnes, au pied de l’administration, signe d’une paralysie partielle du travail.

Des points inscrits au cahier de charges et soumis à l’appréciation de la direction générale, on cite, entre autres, le non-paiement  des prestations sociales CNSS depuis 13 mois, le non versement des cotisations sociales (CNSS et CNAMGS), le non-paiement du 13ème mois de l’année 2018 et les retards de paiement de salaires.

Il est à relever par ailleurs qu’un service minimum y est observé entre 7h 30 et 12h 30. Et seuls les chefs de services et les directeurs uniquement l’assureront.

«Jusqu’à présent, il faut le rappeler, nous n’avons pas perçu nos salaires du mois de mai», a indiqué un agent sous anonymat. Les personnels, excédés par les zones d’ombres quant à l’avenir de l’ANGTI, espèrent tout de même attirer, une fois de plus, l’attention  des plus hautes autorités du pays pour que des solutions soient trouvées.

AGP/CML/FSS

Dans la même catégorie