ACI Congo/Covid-19 : Le gouvernement approuve la prorogation de l’état d’urgence sanitaire ACI LES ÉLUS LOCAUX APPELÉS À OBSERVER LES MESURES BARRIÈRES CONTRE LE CORONAVIRUS ACI Niari/Éducation : Les enseignants et les parents d’élèves appelés au respect de leurs engagements ACI La Coordination nationale dÉcide le reconfinement de la LOCALITÉ de Tchimindzi GNA Ghana initiates “Decade of African Renaissance 2020-2030” APS REPRISE DES COURS : 1.637 ENSEIGNANTS ONT QUITTÉ KAOLACK AIP COVID-19 : 85 nouveaux cas confirmés et un décès enregistrés ce jeudi AIP Plus de 700 ivoiriens rapatriés depuis le début de la crise sanitaire, Covid-19 AIP La CPI autorise Laurent Gbagbo et Blé Goudé à se déplacer sans son accord préalable AIP Covid-19 : Le CNS maintient l`isolement du Grand Abidjan et la fermeture des bars et boîtes de nuit jusqu’au 14 juin

CAN : SÉNÉGAL-TANZANIE POUR UNE PREMIÈRE


  22 Juin      0        Sport (3220),

   

Dakar, 21 juin (APS) – Le match devant opposer ce dimanche le Sénégal
à la Tanzanie sera la première rencontre entre les deux sélections en
phase finale de Coupe d’Afrique des Nations.

L’équipe tanzanienne qui fait son retour en phase finale de CAN après
39 ans d’absence n’a pris part qu’à l’édition de 1980 à laquelle celle
du Sénégal était absente.

Les Taifa Stars avaient perdu leurs deux premières rencontres
respectivement contre les Super Eagles du Nigeria (futurs vainqueurs)
1-3, les Pharaons d’Egypte (1-2) et avaient fait match nul contre les
Eléphants de Côte d’Ivoire 1-1.

Toutefois, les deux équipes partageaient la même poule de
qualification pour la phase finale de la CAN 2008. Au match aller à
Dakar, le 24 mars 2007, les Lions avaient largement gagné 4-0 et au
retour à Mwanza (31 mai 2007), le match s’était terminé sur un score
de parité 1-1.

Si à la CAN, les deux sélections ne se sont pas encore affrontées,
elles ont été adversaires lors de la première édition du CHAN
(Championnat d’Afrique des nations) en 2009, une compétition réservée
aux joueurs locaux.

Le Sénégal avait remporté la mise (1-0).

L’ équipe dirigée par Joseph Koto comptait dans ses rangs des joueurs
qui après cette compétition disputée en Côte d’Ivoire, avaient eu une
carrière professionnelle en Europe, au Maghreb ou au Moyen Orient.L

Il y avait le gardien du Jaraaf à l’époque, Mamadou Ba (Portugal)
frère du défenseur du Rayo Vallecano, l’ancien milieu de terrain du
Jaraaf Moustapha Diallo (Guingamp et Nimes), Alpha Oumar
Sow (France et Maroc), Papy Djilobodji (Nantes, Chelsea, Dijon et
Guingamp…), Vito Badiane et Mor Diouf, actuellement à Mbour PC après
un passage en Afrique du Sud.

Dans la même catégorie