ANG Deputados da maioria aprovam Programa de Governo ANG Bissau acolhe seminário internacional sobre justiça restaurativa ANG Governo e PAM assinam acordo para acabar com fome no país ANG Iniciados trabalhos da 5ª revisão anual dos projectos comunitários no país APS UN EXPERT DONNE LA RECETTE POUR LE DÉVELOPPEMENT DU LEADERSHIP EN AFRIQUE ANG A Guiné-Bissau precisa de investir na formação dos seus produtores e agricultores », diz ministra de Agricultura e Florestas ANG A Guiné-Bissau precisa de investir na formação dos seus produtores e agricultores », diz ministra de Agricultura e Florestas ANGOP FAO investe mais de USD 7 milhões para recuperação de resiliência APS UNE DÉLÉGATION DES ’’PANAFRICAINES’’ À LA 12E CONFÉRENCE DU PAP SUR LES DROITS DES FEMMES AIP Côte d’Ivoire-AIP / Caravane sur la sécurité routière : 125 casques offerts aux chauffeurs de taxis-motos et autres usagers de Béoumi

Gabon/Fin du championnat national à VX : Les ‘’Gorilles’’ du RCL s’offrent un 4e titre consécutif !


  23 Juin      2        Sport (2563),

   

Libreville, 23 Juin (AGP) – Triple vainqueur de l’épreuve, le Rugby Club Libreville (RCL) a ajouté une quatrième étoile sur sa tunique, le samedi 22 juin écoulé, à l’occasion de finale du championnat à XV qui l’opposait au Surch Own Your Face (SOOF). Une victoire acquise aux tirs à la perche (1-0), après être tenu en échec au terme du temps réglementaire (22-22).

Ce quatrième titre d’affilé du Rugby Club Libreville (RCL) n’est pas comme les autres. Les poulains de Philippe Prigent étaient proches de laisser leurs plumes au stade de l’Institut national de la jeunesse et des Sports (INJS), théâtre de la finale du championnat national d’élite. Une partie qui les opposait à la valeureuse équipe du Soof, qui a fini par perdre à la deuxième série des tirs à la perche (2-2 et 1-0), après avoir été énorme durant le temps réglementaire.

Il était 17h 30 quand l’arbitre international ivoirien, Kouassi N’Goran, a donné le coup d’envoi de la partie qui s’est finalement achevée à 20 heures. Les ‘’Soophistes’’ qui concédaient les premiers points du match par une pénalité (3-0, 5e), n’ont pas tardé à répondre au RCL, 5 minutes plus tard (3-3, 10e).

Bombés à bloc et confiants avant de fouler la pelouse du terrain de l’INJS où les tribunes ont été prises d’assaut par les supporteurs bouillants des équipes, le Soof va inscrire le premier essai de la partie plus une transformation (10-3, 15e). C’est le score à pause. Dans les rangs du RCL, c’est la panique générale. Le coach Prigent et le président Jean Marc Laissy haussent le ton dans les vestiaires. «Les gars vous tapent dessus, ils courent de partout et vous dominent dans les duels. Bougez-vous et montrez leur que c’est vous les meilleurs», a hurlé M. Laissy, méconnaissable.

A la reprise, le Soof reste sur la même dynamique en étant présent dans les bons coups avec une défense compacte qui ne laissait rien passer. Disciplinés et ne laissant aucun espace à leurs adversaires, le Soof porte la note à (22-10) avant que le RCL ne revienne à (15-22).

Reconnu comme une équipe très expérimentée qui ne recule devant rien, les Gorilles du RCL, au bord l’implosion, profitent de la passivité du Soof pour récoler au score à 15 minutes de la fin du match (22-22).

INEDIT

Après une séance de prolongation de 2×10 où rien n’a bougé au compteur, la séance des tirs à la perche était le seul moyen pour départager les deux antagonistes. Chacune des parties choisit trois botteurs pour cet exercice aléatoire et fatidique. Après une première série où les deux équipes ont réussi à transformer deux tirs sur trois, le RCL va finalement l’emporter à la mort subite à la deuxième série (1-0).

Cet exercice des tirs à la perche restera dans les annales du rugby gabonais. En effet, en six finales disputées, c’est la première fois que les supporteurs et les joueurs assistent à un tel dénouement. Même dans les championnats les plus relevés du monde, il est très rare de voir un tel scénario dans une finale à XV.

Le nouveau ministre des Sports, Franck Nguéma, présent à cette finale, a salué le niveau de jeu produit par les deux équipes. Le patron des Sports restant convaincu «que la balle ovale gabonaise a des beaux jours devant». Occasion pour lui d’adresser ses «félicitations au bureau fédéral pour la qualité du management sportif pour l’organisation du championnat national opérationnel chaque année, avec une visibilité internationale», a-t-il indiqué en soulignant au passage que la Fégar est un modèle de fédération à imiter.

Dans la même catégorie