ACI Chine : La gouvernance et le développement centrés sur le bien-être du peuple ACI Congo : Les établissements de brassage de la population, un outil précieux contre le tribalisme, selon le président de la république ACI Congo : Un accord d’octroi de crédit conclu entre le Congo et l’Afd AGP Gabon : Ike Ngouoni, une interpellation qui retient l’attention AGP Sport/CAF-Réunion : Le comité exécutif statue sur le cas-Lagardère AGP Mamou-Routes : Un accident de la circulation fait deux (2) morts AGP Labé-Politique : Langage de vérité du Premier Ministre à Labé ANG Jovens homenageiam CEMGFA ANG Missão de Observadores vê criadas condições para processo eleitoral com normalidade ANGOP Luanda among privileged cities on African Emirates routes

ABDOULAYE BIBI BALDÉ MILITE POUR UNE BANQUE POSTALE


  26 Juin      0       

   

Dakar 25 juin (APS) – Le directeur général du groupe La Poste,
Abdoulaye Bibi Baldé, préconise la mise sur pied d’une banque postale
appelée à contribuer à l’inclusion financière et à la lutte contre la
pauvreté.

S’exprimant en marge d’une visite qu’il effectuait à Postefinances,
filiale du groupe La Poste, il a encouragé les responsables de cette
entité « à poursuivre dans cette dynamique de réformes pour ainsi
arriver à une bancarisation’’.

M. Baldé, ancien ministre de la Communication, de l’Economie
numérique, des Postes et des Télécommunications, a également invité la
direction de Postefinances à ’’saisir les atouts » du secteur, « plus
importants que les contraintes, pour ainsi travailler à plus de
modernisation et d’innovation dans un contexte de concurrence.’’

Selon le directeur général du groupe La Poste, de par son réseau dense
de quelque 300 bureaux et agences sur l’ensemble du territoire
national, Postefinances ’’est un outil important qui peut efficacement
contribuer au désenclavement numérique et financier mais aussi
favoriser l’accès aux services financiers de base en milieu rural et
péri-urbain.’’

Abdoulaye Bibi Baldé, par ailleurs président du conseil
d’administration de Postefinances dit avoir pris ’’bonne note’’ des
contraintes soulevées par les travailleurs et promet de s’en ouvrir à
la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), en ce
qui concerne notamment les autorisations de crédit à la clientèle.

Outre le fait que Postefinances n’est pas autorisée à accorder des
crédits, cette entité créée en janvier 2006, se trouve confrontée à
« une contrainte organisationnelle’’, a notamment signalé son directeur
général Bassirou Wade.

Sur ce dernier point, le directeur général de Postefinances a rappelé
la nécessité de revoir la relation financière de sa société avec la
Caisse de dépôts et de consignation (CDC).

Dans la même catégorie