ANP Retour à Niamey du chef de file de l’opposition Hama Amadou ANP La 6ème Réunion du Comité de pilotage paritaire ministérielle de l’initiative sur la gouvernance en matière de sécurité (SGI) 2019 AGP Sports-CAN 2021 : La Guinée affronte le Mali ce jeudi AGP Première Assemblée Générale à Dakar du Réseau africain de la commande publique ( RACoP) AGP Guinée-Elections : 4ème Réunion du CIP sur le processus électoral ATOP L’UNION DES HANDLERS DE L’AFRIQUE DE L’OUEST EN ASSEMBLEE GENERALE CONSTITUTIVE A LOME ATOP RENCONTRE D’ECHANGES ENTRE LES DELEGATIONS DE L’IRB ET DU DEA ET LES AUTORITES DU SECTEUR MARITIME DU TOGO : LES TRAVAUX ONT DEBOUCHE SUR DES RESOLUTIONS ET RECOMMANDATIONS ATOP PROBLEMATIQUE DE LA PRESTATION DES SERVICES PUBLICS EN AFRIQUE ET DANS LES PAYS ARABES : LES DELEGUES DE L’AFRECON EN CONCERTATION A LOME ANA Nigeria,Tanzania, Kenya youths emerge winners of nuclear technology video competition ANA Nigeria,Tanzania, Kenya youths emerge winners of nuclear technology video competition

La sélection des startups pour le programme « Impulse » sera basée sur la méritocratie


  27 Juin      0        Businesses (182), Economy (5562), Photos (2897),

   

Abidjan, 27 juin (AIP) – Le directeur du programme « Impulse », Adnane Soulimani, a annoncé, mercredi, que la sélection des startups qui vont postuler pour le programme d’accélération « Impulse », sera une sélection basée sur la méritocratie.

« C’est un processus très rigoureux où on évalue un certains nombre de critères. Tout d’abord, les startups doivent appartenir aux secteurs qui nous intéressent et doivent avoir un prototype ou produit commercialisable dans ces domaines-là. Et puis ce qu’on regarde en premier lieu, c’est la qualité de l’équipe fondatrice, on regarde la proposition valeur que la solution ou la technologie apporte au client, on regarde aussi le potentiel de croissance », a précisé M. Soulimani.

Selon le directeur du programme « Impulse », sur une centaine de candidatures attendues pour postuler au programme, seules 10 d’entre elles seront retenues pour le démarrage effectif de Impulse prévu le 15 janvier 2020, a-t-il indiqué.

« Impulse » est un programme à dimension internationale qui s’intéresse à quatre secteurs prioritaires, à savoir l’agritech, les biotechnologies, les technologies minières ainsi que les sciences des matériaux et les nanotechnologies.

ako/fmo

Dans la même catégorie