AIP Macky Sall et Le Drian aux obsèques de Gon Coulibaly à Abidjan AIP Des honneurs militaires rendus au Premier ministre Gon Coulibaly AIP La démocratie est compatible avec la culture africaine (Universitaire) AIP Interview/ Le déconfinement du Grand Abidjan, un « soulagement » pour UTB qui reprend du service en respectant les mesures de lutte contre le Covid-19 (Directeur d’exploitation) AIP Examens scolaires : comment les candidats malades sont sauvés par le corps médical (reportage) AIP Les jeunes de Korhogo rendent hommage au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly AIP Covid-19 : Les musulmans sunnites appellent les populations au strict respect des mesures barrières AIP Covid-19: La levée de l’isolement du grand Abidjan n’exclut pas le maintien des contrôles (Police) AIP Le nombre d’infectés de COVID-19 s’élève à 13 037 avec 165 nouveaux cas AIP Alliance interethnique : Les Kôyaka de Séguéla réclament la dépouille du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly

REWMI RÉAFFIRME SON « ATTACHEMENT À UNE SAINE ET TRANSPARENTE GESTION DES RESSOURCES NATURELLES » (RESPONSABLE DES JEUNES)


  27 Juin      4        Politics (8613),

   

Thiès, 26 juin (APS) – Le parti Rewmi (opposition) réaffirme son attachement à « une saine et transparente gestion » des ressources naturelles du Sénégal, a indiqué mercredi à Thiès, Ousseynou Guèye, responsable des jeunes de la formation de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck. 

« Le seul tort (d’Idrissa Seck) est d’avoir eu raison trop tôt », estime le responsable des jeunes du parti Rewmi, lequel se veut « toujours au service des causes justes », et « réaffirme, si besoin en est encore, son attachement à une saine et transparente gestion de nos ressources naturelles ». 

Le leader de Rewmi « avait alerté très tôt » sur ces questions, a indiqué M. Guèye lors d’une conférence de presse au cybercampus de Thiès, en présence de plusieurs responsables politiques, dont l’ancienne députée Garmi Fall. 

Selon Ousseynou Guèye, Idrissa Seck avait adressé en février 2018 une lettre au chef de l’Etat Macky Sall sur le sujet sans compter une interpellation sur le contenu du contrat sur la répartition du pétrole offshore entre le Sénégal et la Mauritanie, une initiative qui avait suscité à l’époque « une vive réaction du pouvoir ». 

Le responsable politique a écarté toute « démarche de rattrapage » de Rewmi dans ce débat qu’il a porté bien avant le documentaire de la chaîne britannique faisant état d’allégations de corruption dans les contrats pétroliers conclus par le Sénégal. 

« A présent, les Sénégalaises et Sénégalais, dans un élan patriotique à saluer, exigent la vérité, la lumière et la justice, et refusent de se laisser divertir », note M. Guèye, par ailleurs chef de cabinet d’Idrissa Seck, président du conseil départemental de Thiès. 

Tout en saluant la démarche des organisations qui ont mobilisé les Sénégalais autour des « intérêts supérieurs et exclusifs’’ du Sénégal, M. Guèye estime qu’il y a des « enjeux beaucoup plus importants que les égos, les affirmations de soi, les victoires personnelles et les positionnements ». 

La plateforme ’’Aar Linu Bokk’’, regroupant des militants de l’opposition et des membres d’organisations de la société civile, a organisé vendredi, à Dakar, un rassemblement pour réclamer une gestion transparente des ressources naturelles.  M. Guèye a annoncé que le président de Rewmi Idrissa Seck se prononcera dans les prochains jours sur la question.

Dans la même catégorie