AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Quarante et un nouveaux cas enregistrés le dimanche 25 octobre GNA President cuts sod for Kpone hospital, Tema Regional Hospital. GNA Wa West NABCO celebrates second anniversary GNA Don’t habour grasshopper mentality – Methodist Bishop to Ministers GNA Agent of Peace Campaign launched ANGOP Covid-19: Angola regista 355 novas infecções nas últimas 24 horas GNA Alavanyo NPP supporters embark on health walk GNA Statistical Service opens recruitment for university graduates GNA Businesses asked to develop communication strategies to cross cultural barriers GNA Media have a crucial role in election 2020 – GJA President

CLÔTURE DE LA CARAVANE ITINÉRANTE SUR A RÉDUCTION DES RISQUES CHEZ LES CDI


  3 Juillet      0        LeaderShip Feminin (6902), Society (20801),

   

Dakar, 2 juil (APS) – La caravane itinérante sur la réduction des
risques de transmission du VIH, de la tuberculose et des hépatites
chez les consommateurs de drogue injectables (CDI) a été clôturée
mardi à Dakar par un panel de discussions à l’école SupDeco, a
constaté l’APS.

Ce panel de discussion a ponctué une semaine passée sur le terrain,
notamment dans les localités de Kaolack, Fatick et Ziguinchor. Des
activités de plaidoyer, des rencontres avec les autorités politiques,
administratives et judiciaires ont rythmé cette caravane qui était
destinée à sensibiliser le grand public sur l’importance de la
réduction des risques chez les consommateurs de drogues injectables.

Il s’est agi, à travers différentes activités, de rencontrer les
associations de personnes vivant avec le Vih, des CDI, le procureur de
Kaolack, le Gouverneur de Fatick, le préfet de Ziguinchor, des détenus
de Maisons d’arrêt et de correction des régions visitées pour discuter
de la manière de mettre en place une série de mesures s’inscrivant
dans une dynamique de réduction des risques, a ainsi expliqué Alioune
Badara Sow, coordonnateur Afrique de l’Ouest sur les réductions des
risques (PARECO).

‘’La réduction des risques de transmission des maladies chez les CDI
avec l’utilisation de seringues usagées, concerne les politiques, les
lois et l’ensemble des interventions dont la mise en œuvre va
permettre aux CDI d’être moins infectées par le VIH, la tuberculose et
les hépatites », a-t-il expliqué.

Il s’agit ainsi de ‘’favoriser un environnement social sans
stigmatisation ni discrimination et à assurer l’accès aux services de
traitement et à promouvoir la réinsertion sociale des consommateurs de
drogues injectables’’, a de son côté souligné le directeur technique
de l’Alliance nationale des communautés pour la santé (ANCS), Massogui
Thiandoum.

Le PARECO déroulé par l’ANCS vise ‘’ l’amélioration de l’accès aux
soins et la promotion des droits humains chez les CDI’’, a-t-il
souligné en rappelant que l’ANCS déroule ce programme à travers 5 pays
(Cap Vert, Guinée Bissau, Côte d’Ivoire, Sénégal, Côte d’Ivoire) dont
les représentants ont pris part à la caravane.

Dans sa présentation au panel, le représentant de Médecins du Monde,
Dr Lucien Nzie qui pilote le programme en Côte d’Ivoire, a défini la
réduction des risques comme ‘’une démarche de santé publique
pragmatique visant à réduire les conséquences néfastes liées à la
consommation de drogues tant au niveau de la santé qu’au niveau
socio-économique’’.

‘’Cette approche globale se concentre sur la prévention des risques et
sur les consommateurs de drogues’’, a fait savoir le médecin.

La caravane organisée dans le cadre de la 32ème Semaine nationale de
lutte contre la drogue a été axée sous le thème de la sensibilisation
en milieu scolaire, d’où sa clôture dans un établissement
d’enseignement.

ADL/AKS/ASB

Dans la même catégorie