GNA Students with visual impairment call for government support GNA Three jailed 144 months for stealing GNA EPA to sponsor Best Environmental Journalist ACP Neuf nouveaux cas confirmés d’Ebola notifiés vendredi au Nord-Est de la RDC ACP La RDC est le troisième pays au monde le plus touché par la drépanocytose ACP Une réponse rapide et adaptée s’avère cruciale pour contenir l’impact de l’épidémie de rougeole en RDC, selon MSF ACP Début de la vaccination en ring élargi autour des cas confirmés au Sud Kivu dans le territoire de Mwenga ACP Rappel à l’observance des mesures conservatoires de prévention d’accidents dans le secteur fluvial ACP Le HCR enquête sur le retour volontaire des réfugiés burundais dans leur pays ACP Le HCR enquête sur le retour volontaire des réfugiés burundais dans leur pays

Les femmes exhortées au travail pour réussir dans la vie


   

Abidjan, 11 juil (AIP)-Le ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon Tanoh,  a exhorté jeudi à Abidjan, les femmes au travail pour réussir dans la vie lors d’un échange de partages d’expériences dans le cadre du programme de leadership et mentorat pour la jeune femme, initiée par l’association Sephis en collaboration avec l’ambassade des Etats-Unis.

Selon le ministre des Affaires étrangères,  la réussite c’est atteindre un objectif qu’on s’est fixé grâce à des valeurs cardinales notamment le respect de l’autre dans sa différence et le respect de soi-même, l’honnêteté morale, le travail parce que les raccourcis rattrapent toujours. Pour lui,  il faut aimer le travail bien fait et persévérer dans l’effort.

Il a également souligné qu’il faut avoir des convictions et ses opinions, indiquant réussir dans la vie,  ce n’est pas seulement réussir sa vie professionnelle, il faut aussi réussir sa vie familiale, le socle, citant le premier président ivoirien, Félix Houphouët Boigny qui disait « celui qui ne peut pas diriger sa famille, ne peut pas diriger un Etat ».

Le diplomate a également souligné que pour réussir sa vie, il faut être ambitieux et apprendre à connaître ses faiblesses, ses forces, ses capacités ses défauts et ses qualités, renforcer ses points forts pour se donner une capacité à atteindre ses objectifs mais aussi avoir de la méthodologie,  l’esprit de synthèse, la capacité de décider vite  et une grande capacité d’écoute (…).

A sa suite des femmes diplomates du ministère des affaires étrangères ainsi que la chargée d’affaire de l’ambassade des Etats-Unis ont partagé leurs expériences de réussites.

Le programme  de leadership et mentorat pour la jeune femme est à sa deuxième édition. Il a pour but de cultiver l’esprit d’excellence des jeunes femmes leaders, aiguiser  et développer  leur leadership et les inspirer à travers des modèles  de réussite pour préparer la prochaine génération de femmes leaders.

Pour cette deuxième édition, 24 femmes provenant de neuf pays dont la Côte d’Ivoire bénéficient à Grand-Bassam, d’une formation intensive, animée par les partenaires  de l’association Séphis tels que l’Onu femmes, Unicef, IUGB. Sephis est une initiative d’une jeune ivoirienne, Séphora Kodjo Kouassi, qui a reçu  plusieurs distinctions pour ses actions  en faveur des jeunes femmes notamment  une reconnaissance de la fondation Obama et de l’Union africaine en 2018.

sdaf/ask

Dans la même catégorie