ACAP Le président Touadéra lance les travaux de construction d’une base logistique pour l’armée centrafricaine AGP Boké-circulation : La voirie urbaine dans un état de dégradation poussée ! AGP Guinée forestière : la circulation routière interrompue entre Yomou et Nzérékoré AGP Boké-Education : Le Ministre des Mines Offre des cadeaux aux lauréats des examens nationaux AGP Boké : la 2ème édition du FOJEK parle du Développement Communautaire et la création des richesses GNA MMDAs urged to take keen interest in the success of GPSNP GNA Government to upgrade Binaba Health Centre to PolyClinic GNA Bank of Ghana revokes licences of 23 Savings and Loans Companies APS Le retard des pluies ’’ne va pas considérablement affecter l’hivernage’’ (ministre) MAP Somalie : Quatre terroristes d’Al-Shabaab, dont une femme, abattus à Mogadiscio (police)

Les directions provinciales de l’ACP mobilisées contre toute tentative de spoliation du patrimoine de l’entreprise


  15 Juillet      0        Media (701),

   

Kinshasa, 15 juillet 2019 (ACP).- Les directions provinciales de l’Agence congolaise de presse (ACP) se sont toutes mobilisées pour faire barrage à toute tentative de spoliation du siège de ce média public à Kinshasa.

Kongo central : le personnel apporte son soutien total aux efforts du DG

A Matadi dans la province du Kongo central, l’ensemble du personnel a exprimé son soutien aux démarches entreprises par le directeur général Lambert Kaboyi, visant à mettre fin, par des voies légales,  aux manœuvres des personnes mal intentionnées sur la concession de la direction générale de l’ACP qui est un patrimoine de l’Etat congolais.

Dans une déclaration à l’issue d’une  réunion de protestation tenue lundi au siège de sa direction provinciale, le personnel de l’ACP Kongo Central s’est dit écœuré, indigné et révolté face à ce qu’il considère comme une entreprise macabre, ayant déjà touché la direction provinciale qui s’est vue amputer d’une partie de sa concession.

Le personnel de l’ACP/Kongo Central encourage son directeur général à faire un inventaire des patrimoines de cette entreprise à travers la République, pour récupérer, sans désemparer, par les mêmes voies, ceux qui sont spoliés à travers certaines entités du pays, conformément à l’engagement pris par son comité de gestion sur la protection du patrimoine de l’ACP à travers le pays, lors de sa prise de fonctions en avril 2018.

Face aux visées sinistres des tierces personnes qui convoitent son patrimoine, le personnel de l’ACP du Kongo Central se réjouit du soutien que bénéficie déjà ce média officiel dans son combat en faveur de défense de son patrimoine et se dit convaincu que la justice se prononcera pour l’Agence nationale d’information, afin de mettre fin aux aventures de ceux qui se livrent à l’usage des faux pour s’accaparer des domaines de l’Etat.

«L’ACP est convoitée par un groupe des maffieux dont un certain Jean Boaz Panzu, qui se prétend propriétaire de la concession de l’ACP sur la base d’un faux certificat d’enregistrement datant de 2017»,
avait assigné l’ACP au Tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe. Et, sans la moindre descente sur la concession querellée, le Tribunal avait rendu avec célérité un jugement qui donne raison au plaignant.

Mai-Ndombe : Inongo promet d’œuvrer aux côtés du directeur général Kaboyi pour protéger le siège

A Inongo, chef-lieu de la province du Mai-ndombe, les agents de la direction provinciale de l’ACP se sont dits touchés par l’affaire judicaire autour de la spoliation de la concession du siège de leur entreprise.

Dans un message adressé à leur directeur provincial en séjour à Kinshasa, ils ont promis d’œuvrer aux côtés du directeur général Lambert Kaboyi, pour protéger ce patrimoine de l’ACP.

«Depuis la création du bureau provincial de l’ACP/Inongo en 1987, à l’époque du président délégué général Landu Lusala Khasa, nous n’avons jamais appris que la concession ainsi que l’immeuble abritant le siège de l’ACP appartiendraient à une tierce personne», ont-ils dit, affirmant que «c’est une machination des prédateurs».

Nord-Kivu : un conseil de rédaction spéciale pour dénoncer la spoliation

Les agents et cadres de  la direction provinciale du Nord-Kivu, ont tenu un conseil de rédaction spécial pour dénoncer cette spoliation et exprimer leur soutien à la lutte menée par le directeur général,  Lambert Kaboyi, pour la sauvegarde du patrimoine de cet établissement public, une dotation de feu le Président Mobutu datant de 1973.

Réunis sous la supervision du directeur provincial intérimaire, Kambale Muhumbania Symphorien, le personnel de l’ACP/Nord-Kivu, a tout d’abord dénoncé les menaces contre un patrimoine relevant du domaine privé de l’Etat, avant d’annoncer la signature, dans un bref avenir, d’un memo pour dénoncer publiquement la tentative de spoliation du siège national de cet organe de presse officielle, menacé par des prédateurs.

«Le combat mené par le DG Kaboyi mérite le soutien de nous tous», ont-ils affirmé, soulignant que seule une Justice « juste » devra être dite pour rétablir l’ACP dans ses droits les plus élémentaires.

Auparavant le directeur provincial ai Kambale avait relaté aux agents et cadres, les manœuvres menées par un groupe des maffieux, œuvre d’un particulier qui prétend, en complicité avec d’autres personnes, être propriétaire de la concession de l’ACP.

Pour le personnel de l’ACP/Nord-Kivu, la justice qui est déjà saisie de ce dossier, est appelée à dire le droit en faveur de l’ACP, et l’espoir est permis surtout que le Chef de l’Etat, Magistrat Suprême, est déjà saisi du dossier.

Le conseil d’administration et la direction générale de l’ACP ont pris soin d’alerter toutes les autorités du pays, dont le Président de la République et la présidente de l’Assemblée nationale, pour se saisir de ce dossier afin non seulement d’arrêter l’engrenage du bradage du patrimoine immobilier de l’Etat, mais surtout de réprimer de manière exemplaire les spoliateurs et leurs complices.

Créée par décret du Premier ministre Lumumba le 12 août 1960, en remplacement de l’agence belge Belga, l’ACP est la toute première entreprise publique congolaise à voir le jour au lendemain de l’indépendance de la RDC.

Elle s’occupe depuis lors d’informer et de former le public à travers son bulletin quotidien physique et électronique ainsi que son site web. Sa concession, rappelle-t-on, avait été achetée en 1973 auprès d’un sujet grec par le défunt Président Mobutu et mise à la disposition de l’Agence Zaïre Presse (AZAP-actuelle ACP), au cours d’une cérémonie officielle en 1974 à l’époque où Raphaël Panu Panu –bi- Banda était Président délégué général (PDG), pour y loger le personnel et tous les services de cette institution hautement stratégique.

Dans la même catégorie