ANGOP Angola: Carmon vence Grande Prémio Projekta/2019 ANGOP Angola volta a perder na luta pelo CAN2021 ANGOP Angolana Josefa Sacko distinguida na Bélgica ANP Première édition du forum régional sur les us et coutumes en milieu zarma sonrhaï ACAP Le 7ème Arrondissement de Bangui prêt à célébrer les festivités du 1er décembre ACAP Le 7ème Arrondissement de Bangui prêt à célébrer les festivités du 1er décembre AGP Éliminatoires Can-2021/Gabon-Angola : Les Panthères obtiennent trois précieux points à domicile (2-1) APS Dakar abrite une concertation de haut niveau sur la transhumance transfrontalière APS Etat va poursuivre les travaux de modernisation de Ndiassane ( Aly Ngouille Ndiaye) APS Le chef de l’etat invité à revoir la réforme de l’eau dans le monde rural

Côte d’Ivoire/ La seconde phase d’un projet de prévention contre les grossesses non désirées lancée à Méagui


  16 Juillet      0        Society (10707),

   

Soubré, 16 juil (AIP) – La seconde phase du projet de prévention et de prise en charge des grossesses non désirées, initiée par l’organisation non gouvernementale (ONG) Médecins du Monde a été lancée lundi à Méagui en présence des différents acteurs impliqués dans le projet.

Selon la coordinatrice médicale à Médecins du Monde, Massini Diomandé, il s’agira pour son organisation de renforcer les connaissances et les capacités d’agir des individus, des communautés et des organisations de la société civile autour des droits en santé sexuelle et reproductive (DSSR) dans les districts sanitaires de Soubré, Méagui et Buyo. Ce projet entend ainsi participer à la réduction de la morbi-mortalité associée aux grossesses non désirées, en particulier chez les jeunes et adolescents de 10 à 24 ans.

Pour le chargé d’affaires à la délégation de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, Michel Laloge, la mise en place de ce projet vise à promouvoir une éducation à « une sexualité responsable et respectueuse ». Ce projet dont le coût total s’élève à plus de 570 millions F CFA est cofinancé à hauteur de 63% par l’union Européenne qui est fermement engagée à jouer un rôle de premier plan en matière de droits et d’accès à la santé sexuelle et reproductive.

La première phase de ce projet a permis la prise en charge de 174 grossesses sur 383 enregistrées. Au total, 1047 femmes ont eu accès aux contraceptifs et plus de cinq millions de médicaments ont été distribués aux populations, a relevé la coordinatrice de site Médecins du Monde, Florence Koni Kouadio.

Dans la même catégorie