AIP Les secrétaires de section de la coordination RHDP-Gbêkê 2 dotés de motos AIP Le ministre de l’Enseignement supérieur présente le projet  »Fonsti » aux députés AIP Besoin de plus de 10 milliards pour la mise en œuvre du Plan stratégique de développement du Gôh AIP Aka Aouélé satisfait de l’avancement des travaux de construction du CHR d’Aboisso AIP La jeunesse RHDP de Daloa mise en mission pour réussir l’enrôlement sur la liste électorale AIP Covid-19 : Aimée Zébéyoux offre des vivres à 108 villages du département de Gagnoa AIP L’enrôlement de 259 mille nouveaux majeurs attendus par le RHDP sur la liste électorale en juin AIP Covid-19 : Une ONG apporte son soutien à une cinquantaine de ménages à Yaosséhi AIP Deux structures de promotion des PME inaugurées à San-Pedro APS CAS ASYMPTOMATIQUES : ABDOULAYE DIOUF SARR ET SIDIKI KABA VISITENT LES CENTRES DE TRAITEMENT DE GUÉRÉO ET DE THIÈS

Cour Constitutionnelle : Le Magistrat Bouba Mahamane aux Commandes


  16 Juillet      5        Politics (7817),

   

Niamey, 16 juil. (ANP)- La Cour constitutionnelle a un nouveau président, a appris l’Agence Nigérienne de Presse. Il s’agit du magistrat Bouba Mahamane, qui succède à Mme Abdoulaye Diori Kadidiatou Ly, qui a fini son mandat non renouvelable de six (6) ans.

Elu par ses pairs conformément aux textes en vigueur, Bouba Mahamane a été nommé membre de la Cour le 8 mars dernier, avant de prêter serment, le lundi 25 mars. Il est membre désigné par le Président de la République. Auparavant, il assumait depuis 2017, les fonctions de Premier président de la Cour de cassation.

Magistrat du grade exceptionnel, le nouveau président de la Cour Constitutionnelle a occupé plusieurs fonctions au sein de l’Administration du ministère de la Justice, ainsi qu’au niveau des juridictions du pays. Procureur général à la Haute de Cour de Justice sous la 5e République, il a notamment instruit l’affaire de « détournement du fonds d’aide à la presse », en 2008.

Désormais à la tête de la plus haute juridiction du pays en matière d’interprétation de la loi fondamentale et du contentieux électoral, Bouba Mahamane, est particulièrement attendu lors des prochaines échéances électorales de 2020 et 2021.

ADA/MHM/ANP-0120 juillet 2019

Dans la même catégorie