Inforpress Covid-19: Cabo Verde vai triplicar capacidade de realização de testes ANG Covid-19/Número de mortos na Guiné-Bissau sobe para Oito ANG Covid-19/Curva da epidemia continua em trajectória ascendente em África ANG Covid -19/”FIFA doou 250 mil dólares à Federação Nacional de Futebol para custos operacionais, não para clubes”, diz Bonifácio Sanhá APS COVID-19 : LE PRÉFET DE NIORO SALUE LA FORTE MOBILISATION COMMUNAUTAIRE DANS SON DÉPARTEMENT APS GAZ BUTANE : ‘’LOBBOU MAME DIARRA BOUSSO’’ FAIT ’’LE MAXIMUM’’ POUR SATISFAIRE LA CLIENTÈLE (TRAVAILLEUR) APS REPRISE DES COURS : LE MAIRE DE KAFFRINE OFFRE DES KITS SANITAIRES AUX ÉCOLES GNA Kwahuman Hemaa in Minnesota supports adopted community GNA It’s premature to lift COVID-19 restrictions- Alex Segbefia GNA Public outrage over “sickening monetization” of NPP primary election

Le gouvernement déterminé à rendre les entreprises de la RDC compétitives sur le marché


  17 Juillet      0        Businesses (191), Economy (7596),

   

Kinshasa, 17 juillet  2019 (ACP).-Le ministre de l’Industrie, Marcel Ilunga Leu a réitéré l’engagement du gouvernement à rendre les entreprises congolaises complétives. Il l’a indiqué mardi à Kinshasa, à l’ouverture  de l’atelier de validation du programme national de mise à niveau des entreprises en République Démocratique du Congo  (RDC) à l’hôtel Sultani,  dans la commune de Gombe à Kinshasa.

Dans son intervention à l’ouverture des travaux, le ministre Ilunga a indiqué que cet atelier offre un cadre d’échange des vues  propice entre les partenaires sur la compétitivité des entreprises congolaises, comparativement aux expériences de certains pays voisins.

Une vue des participants à l’atelier

Il a fait savoir que ces échanges tourneront autour de la logique d’intervention et sur les modalités de mise en œuvre de ce programme concernant la gestion, la coordination et le fonctionnement de ces entreprises, ainsi que leurs financements en RDC. Le ministre de l’Industrie a rappelé que ledit programme s’inscrit dans le cadre de l’engagement du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de renforcer et d’augmenter la productivité du secteur privé  et de promouvoir l’entreprenariat, lequel constitue l’une de ses priorités.

Au cours de débat et échange des vues, les participants ont  relevé que la RDC  est consciente de l’apport que peut ramener la mise à niveau des entreprises, ajoutant que le gouvernement est déterminé à engager le pays dans une étape nouvelle afin de le doter d’une véritable performance industrielle et technologique à travers ce programme.

Selon ces derniers, la compétitivité des entreprises congolaises passent avant tout  par l’innovation, donc par la recherche et le développement. Ce n’est qu’à travers l’innovation que ces entreprises pourront arriver à diversifier leurs gammes de produits et conserver leurs parts de marché, tant sur le plan national qu’international.

Pour les participants, compte tenu du rôle accru des Petites et moyennes entreprises (PME) dans le développement économique de tout pays, elles peuvent représenter la majorité du tissu industriel. D’où il faut favoriser leur essor à travers leur mise à niveau.
Ils ont laissé entendre que l’équilibre financier des entreprises congolaises constitue un garant de développement pour leur pérennisation, précisant que sans cette équilibre, elles ne sauraient ni innover, ni relever le défi de concurrence.
ACP/Fng/Zng/GMM/JLL

Le gouvernement déterminé à rendre les entreprises de la RDC compétitives sur le marché


  17 Juillet      0        Businesses (191), Economy (7596),

   

Kinshasa, 17 juillet  2019 (ACP).-Le ministre de l’Industrie, Marcel Ilunga Leu a réitéré l’engagement du gouvernement à rendre les entreprises congolaises complétives. Il l’a indiqué mardi à Kinshasa, à l’ouverture  de l’atelier de validation du programme national de mise à niveau des entreprises en République Démocratique du Congo  (RDC) à l’hôtel Sultani,  dans la commune de Gombe à Kinshasa.

Dans son intervention à l’ouverture des travaux, le ministre Ilunga a indiqué que cet atelier offre un cadre d’échange des vues  propice entre les partenaires sur la compétitivité des entreprises congolaises, comparativement aux expériences de certains pays voisins.

Une vue des participants à l’atelier

Il a fait savoir que ces échanges tourneront autour de la logique d’intervention et sur les modalités de mise en œuvre de ce programme concernant la gestion, la coordination et le fonctionnement de ces entreprises, ainsi que leurs financements en RDC. Le ministre de l’Industrie a rappelé que ledit programme s’inscrit dans le cadre de l’engagement du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de renforcer et d’augmenter la productivité du secteur privé  et de promouvoir l’entreprenariat, lequel constitue l’une de ses priorités.

Au cours de débat et échange des vues, les participants ont  relevé que la RDC  est consciente de l’apport que peut ramener la mise à niveau des entreprises, ajoutant que le gouvernement est déterminé à engager le pays dans une étape nouvelle afin de le doter d’une véritable performance industrielle et technologique à travers ce programme.

Selon ces derniers, la compétitivité des entreprises congolaises passent avant tout  par l’innovation, donc par la recherche et le développement. Ce n’est qu’à travers l’innovation que ces entreprises pourront arriver à diversifier leurs gammes de produits et conserver leurs parts de marché, tant sur le plan national qu’international.

Pour les participants, compte tenu du rôle accru des Petites et moyennes entreprises (PME) dans le développement économique de tout pays, elles peuvent représenter la majorité du tissu industriel. D’où il faut favoriser leur essor à travers leur mise à niveau.
Ils ont laissé entendre que l’équilibre financier des entreprises congolaises constitue un garant de développement pour leur pérennisation, précisant que sans cette équilibre, elles ne sauraient ni innover, ni relever le défi de concurrence.
ACP/Fng/Zng/GMM/JLL

Dans la même catégorie