ATOP KOZAH : LE COMPTE ADMINISTRATIF, GESTION 2019 DE KOZAH I ET CELUI DE LA REGIE MUNICIPALE DES MARCHES ADOPTES AIP DES KITS DE PRODUCTION REMIS AUX FEMMES BENEFICIAIRES DIRECTES DU FONDS PISCCA ATOP UNE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION DES POPULATIONS DE ZIO, YOTO, BAS-MONO ET VO LANCEE A VOGAN Inforpress Covid-19: Cabo Verde vai triplicar capacidade de realização de testes ANG Covid-19/Número de mortos na Guiné-Bissau sobe para Oito ANG Covid-19/Curva da epidemia continua em trajectória ascendente em África ANG Covid -19/”FIFA doou 250 mil dólares à Federação Nacional de Futebol para custos operacionais, não para clubes”, diz Bonifácio Sanhá APS COVID-19 : LE PRÉFET DE NIORO SALUE LA FORTE MOBILISATION COMMUNAUTAIRE DANS SON DÉPARTEMENT APS GAZ BUTANE : ‘’LOBBOU MAME DIARRA BOUSSO’’ FAIT ’’LE MAXIMUM’’ POUR SATISFAIRE LA CLIENTÈLE (TRAVAILLEUR) APS REPRISE DES COURS : LE MAIRE DE KAFFRINE OFFRE DES KITS SANITAIRES AUX ÉCOLES

KAFFRINE ÉTRENNE SON GUICHET D’ORIENTATION À LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET À L’EMPLOI


  18 Juillet      0        Society (16478),

   

Kaffrine, 18 juil (APS) – Le projet ‘’Doolel’’ a ouvert mercredi à Kaffrine (centre) un guichet d’orientation à la formation professionnelle et à l’emploi pour le renforcement du développement socio-économique des jeunes et des femmes de cette région, a constaté l’APS.

‘’Nous avons, dans le cadre du projet +Doolel+, initié l’ouverture de deux guichets d’orientation à la formation professionnelle et à l’emploi au service à la migration régulière, à Kaolack et à Kaffrine’’, a expliqué le coordonnateur des guichets d’orientation à la formation et à l’emploi du projet, Talla Cissé.

Il a précisé que le guichet de Kaffrine « va essentiellement s’occuper de services d’information, d’orientation et de conseil aux jeunes et femmes, surtout dans le domaine de la formation professionnelle’’.

Des partenaires italiens et locaux ainsi que des jeunes et des femmes ont pris part à la cérémonie d’inauguration de ce guichet installé à la chambre de commerce de Kaffrine. La manifestation a été présidée par l’adjoint au préfet, Abdou Salam Guèye.

Le projet ‘’Doolel’’ d’une durée de trois ans, est financé à hauteur de 1 million 500 mille euros, soit un milliard de francs CFA, par l’Agence italienne de la coopération au développement avec comme chef de file la commune de Rimini (en Italie).

Le projet, a souligné Tall Cissé, ‘’ travaille également avec d’autres partenaires italiens que sont le Centre d’études internationales pour la migration (CIM), l’Anolph Rimini, l’université de Modena, la commune de Pascara, la chambre de commerce de la Romania et Educate’’.

Ses partenaires locaux sont Anolph-Sénégal, le ministère de la Jeunesse, l’association des départements du Sénégal et la chambre de commerce de Kaffrine.

‘’Aujourd’hui, pour renforcer la capacité des jeunes, il faut les orienter vers les écoles de formation et les aider à avoir la bonne information en ce qui concerne les formations professionnelles’’, a estimé M. Cissé, par ailleurs président d’Anolph-Sénégal.

Dans le cadre de la recherche d’emploi, a-t-il expliqué, ‘’le guichet va aider les jeunes à pouvoir rédiger correctement le curriculum vitae (CV), une lettre de motivation, à créer des structures de microfinances et à capter des financements’’.

Pour toucher le maximum de jeunes et de femmes de Kaffrine, il a indiqué que le projet Doolel va travailler en étroite collaboration avec l’agence régional de développement (ARD) qui selon lui, va établir une cartographie de l’ensemble des écoles de formation professionnelle de la région.

Il a annoncé que cette cartographie « sera avec les opérateurs du guichet de Kaffrine, pour aider les jeunes à trouver l’école qui sied à leur niveau intellectuel’’.

‘’Le projet Doolel va créer six périmètres maraîchers dans les régions de Kaffrine et Kaolack, deux unités de transformation céréalières et va doter les femmes de machines pour leur permettre d’alléger les travaux ménagers et les aider à créer des activités génératrices de revenus ‘’, a-t-il ajouté.

Aujourd’hui, a-t-il rappelé, 30 femmes et autant de jeunes sont sélectionnés pour subir une formation dans les domaines de la transformation céréalière, de la microfinance, entre autres. ‘’Nous visons 5.000 personnes d’ici les trois ans pour renforcer le développement socio-économique des jeunes et des femmes des régions de Kaffrine et de Kaolack’’, a-t-il précisé.

Dans la même catégorie