MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Interruption de la fourniture d’eau à Soubré (Communiqué) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un affrontement entre deux groupes de jeunes évité de justesse à Bettié Bolama/Associação Pró-Bolama reclama para a ilha estatuto de município

Guinée/Justice : Les 21 ans de la CPI célébrés sur fond de dénonciations


  19 Juillet      4        Society (20801),

   

Conakry, 18 juil. (AGP)- A la faveur d’un point de presse, tenu ce jeudi, 18 juillet 2019, deux (2) ONG des Droits de l’Homme, ont célébré le 21ème anniversaire de la création de la Cour Pénale Internationale (CPI), a suivi l’AGP.

Il s’agit de la Coalition Guinéenne pour la Cour Pénale Internationale (CGCPI) et du Réseau Africain pour la Justice Pénale Internationale (RAJPI).

L’occasion a été mise à profit pour faire la situation des Droits de l’Homme en Guinée.

Selon Me. Hamidou Barry, les deux (2) ONG ont souligné que la Journée dédiée à la justice pénale internationale est célébrée cette année en Guinée au moment où des citoyens guinéens sont victimes des cas graves de violation des droits de l’homme.

L’orateur cite notamment l’interdiction des manifestations de rue sur toute l’étendue du territoire national, les arrestations illégales des défenseurs de l’actuelle constitution.

« Nous constatons des poursuites judiciaires contre les citoyens qui s’opposent à l’adoption d’une nouvelle Constitution et à l’idée d’un troisième mandat pour l’actuel président de la République, les violations répétées de la liberté d’expression et de réunion ».

Pour toutes ces raisons, la CGCPI affirme solennellement son opposition à l’adoption d’une nouvelle Constitution et à l’idée d’un troisième mandat », a-t-il dit.

Pour Maître Hamidou Barry, ce projet de referendum ne constitue nullement une priorité pour la Guinée et risque d’engendrer des conséquences graves et inimaginables pour les populations guinéennes.

Il a enfin précisé que dans trois (3) mois, les victimes des massacres du 28 septembre 2009 vont commémorer les dix (10) ans de ces évènements douloureux commis par les forces de défense et de sécurité et certains civils.

Dans la même catégorie