GNA Customs revenue performance favourable -GRA GNA By Deborah Osei-Twum/Olivia Ayerh, GNA. GNA Only names of Ghanaians must be on voters register – EC GNA Political commitment needed to end human trafficking – NGO GNA Ghanaians urged to segregate their waste to curb COVID-19 pandemic GNA Bernice hand sanitizer is safe for use- FDA GNA Women and Girls Hit greatest by COVID-19 – NPC GNA DOVVSU trains personnel on sexual/gender-based violence Inforpress Porto Novo: Exportação do grogue para Europa retomado ainda este ano, segundo empresa responsável Inforpress São Vicente: Jovens organizam fórum de incentivo ao voto para diminuir abstenção

PLUS DE 100 MILLIONS DE FRANCS EN MATÉRIEL MÉDICAL À L’HÔPITAL DE KAOLACK


  19 Juillet      5        LeaderShip Feminin (5648),

   

Kaolack, 18 juil (APS) – Un don d’équipements médicaux d’une valeur de
plus de 100 millions de francs CFA a été remis jeudi à l’hôpital
régional Elhadji Ibrahima Niass de Kaolack (centre), pour améliorer
les conditions de travail des agents et le séjour des malades, a
constaté l’APS.

Ce don entre dans le cadre d’une convention cadre liant l’ONG Horizon
Sahel au ministère de la Santé et de l’Action sociale, a révélé la
directrice de la structure hospitalière, Khadidiatou Sarr, soulignant
qu’il « participera à la fidélisation de nos patients, au maintien des
acquis et à l’amélioration de l’offre de soin ».

Selon elle, le don va aller au niveau des services chirurgicaux, au
niveau de la maternité, du bloc opératoire et des services
d’hospitalisation. L’objectif, a-t-elle fait savoir, « c’est de tendre
vers des salles normées, que les hospitalisations soient améliorées au
grand bénéfice des usagers ».

Elle indique aussi que ce don permettra d’ouvrir la troisième salle du
bloc central, une seconde salle a la maternité et une seconde salle du
SAU.

« Tout cela permettra aussi sous peu d’enclencher l’extension du bloc
opératoire avec la réanimation. Ainsi l’hôpital Elhadji Ibrahima Niass
sera au niveau 3 de fait », dit-elle.

« Le temps de l’administration est un peu lent mais l’essentiel est que
dans la pratique, l’hôpital soit au niveau 3 et nous sommes à 90 %
dans l’atteinte de cet objectif », a souligné Mme Kébé.

Dans la même catégorie