AGP Six morts et 2 blessés dans deux accidents de la circulation à Essassa et à Kango APS CASAMANCE : UN LOT D’ÉQUIPEMENTS AGRICOLES REMIS AUX PAYSANS DU BLOUF APS UN ÉCRIVAIN ÉVOQUE LA CHALEUR HUMAINE DU SANDAGA DE SON ENFANCE APS COVID-19 : LES DROITS ET LA SANTÉ DES FEMMES « MIS À L’ÉPREUVE » (ENQUÊTE) ANGOP PR augura reforço da cooperação com Malawi ANGOP Covid-19: Angola sem registo de casos positivos nas últimas 24 horas MAP Souss-Massa: Les examens du Baccalauréat se poursuivent dans « d’excellentes conditions » (Responsable) AGP Dubréka-Société : 06 morts et 04 blessés sur la nationale N°3 à Gbantama. AGP Guinée/politique : Lancement du mouvement Nouvelle Génération Politique (NGP) AGP Boké/Covid19: La SMB offre des matériels médicaux à l’hôpital régional.

Une dizaine de chefs de village de Ouragahio sensibilisés sur l’apatridie


  19 Juillet      0        Religion (0), Society (17485),

   

Abidjan, 19 juil (AIP)- Une dizaine de chefs de village et autant de chefs de communauté de la sous-préfecture de Ouragahio (17 km Gagnoa), ont pris part à une session de renforcement de capacité sur l’apatridie, à l’initiative du Haut commissariat des refugiés.

L’objectif de l’atelier, tenu jeudi dans cette ville, était de faire adhérer les leaders communautaires au processus d’identification des apatrides, et demander leur contribution, afin d’aider à réduire le nombre d’apatride en Côte d’Ivoire, a expliqué Edoukou N’dri Affoué Julie, agent terrain apatridie et protection au Haut-Commissariat des Réfugiés (HCR) basé à Gagnoa.

Un apatride est une personne qu’aucun Etat ne considère comme son ressortissant par application de sa législation. Il ne jouit donc pas normalement des droits associés à la nationalité/citoyenneté d’un Etat, a précisé l’agent terrain HCR.

Il était important, selon madame Edoukou, d’expliquer aux parents, les causes qui amènent l’apatridie, ainsi que les différentes conséquences auxquelles sont confrontées les apatrides, mais aussi les voies et moyens à même de permettre de réduire le nombre des apatrides en Côte d’Ivoire.

Deux instruments internationaux régissent la protection internationale dévolue aux apatrides. La convention de 1954 relative au statut des apatrides, et celle de 1961 sur la réduction des cas d’apatridies.

dd/tm

Dans la même catégorie