LINA NPP Gives Thumbs Up To Sen. Johnson As Candidate In Bomi – VP Taylor MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) AIP Le capitaine Hobi Aké Adou officiellement investi 32ème chef du village de Grand Alépé APS VERS L’OUVERTURE DE BUREAUX D’ACCUEIL ET D’ORIENTATION DANS TOUTES LES RÉGIONS APS DAKAR VEUT ATTIRER DES INVESTISSEMENTS AMÉRICAINS PAR LA DÉLOCALISATION APS ’’MÉMORIAL DE GORÉE’’ : ABDOU LATIF COULIBALY ÉVOQUE UNE ’’RESSEMBLANCE CONFONDANTE’’ AVEC LA ’’TOUR DES ARABES’’ APS UN INSPECTEUR DU TRÉSOR PROPOSE UNE ’’DÉMYSTIFICATION’’ DES FINANCES PUBLIQUES GNA Kotoko, Ashgold GPL top-liner ends in stalemate AGP Gabon: Dynamique Unitaire remobilise les travailleurs du Woleu-Ntem GNA Avoid foods that contain aflatoxins – NGO warns

Côte d’Ivoire/ Le CNDH s’enquiert des causes des conflits inter-communautaires à Ferkessédougou


  22 Juillet      0        Human Development (142),

   

Abidjan, 22 juil (AIP)- Une mission du  Conseil national des droits de l’Homme (CNDH ) a initié, dimanche, à son siège régional de Ferkessédougou, sis à Saint Paul résidentiel, pour la première  phase de ses activités, des consultations séparées  auprès des  populations, en vue de diagnostiquer les causes profondes des conflits inter-communautaires dans la région du Tchologo.

Selon le chef de cette mission du CNDH, M. Diaby Bakary,il s’agit  d’une campagne de consultation nationale  sur les conflits inter communautaires et de sensibilisation au respect des droits de l’Homme dans 32 localités à risques dont la région du Tchologo. Pour  cette mission de 48 heures, la première phase de cette  campagne a consisté en  une consultation discrète avec les acteurs directs et indirects des conflits inter-communautaires latents.

Des échanges ont eu lieu avec les autorités locales, les leaders communautaires, guides religieux, groupements de jeunes, de femmes, les acteurs du secteur du transport, les organisations de la société civile, les élus, la chambre des métiers, les responsables locaux des partis politiques, la presse locale, les fonctionnaires, les chefs de services, les élèves…

« Il s’agit d’écouter les populations, recueillir leurs avis, leurs recommandations pour l’avènement d’une paix durable dans la région du Tchologo », a justifié   M. Diaby. La seconde phase de la campagne va se dérouler, lundi  en plénière et le dialogue sera ouvert entre acteurs suivi de sensibilisation sur les questions des droits de l’Homme, l’incivisme, a-t-il fait  savoir.

Outre les différends politiques qui sont sources de conflits, on note également les conflits entre populations civiles et « corps habillés », les cas d’incivisme, les litiges fonciers, les conflits entre éleveurs agriculteurs, des soulèvements populaires, etc.

Pendant de tels événements, les droits de l’Homme et les libertés fondamentales sont massivement violés, déplore le Conseil national des Droits de l’Homme. Conformément à son mandat de protection des droits de l’Homme, le CNDH s’engage par cette campagne nationale en synergie avec les organisations de la société civile et ses partenaires institutionnels, techniques et financiers, pour éradiquer toute survenance de risque de conflits inter-communautaires dans 32 zones à risques.

Dans la même catégorie