NAN Buhari inaugurates 2020 Armed Forces Emblem with N10m donation ANP Le Niger se dote d’une loi réprimant les infractions relatives au commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction AIP De nombreux accidents dans les rues d’Issia liés à l’âge des conducteurs (Comité) Issia_Comité départemental de sécurité AIP La secrétaire d’État auprès du ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant aux côtés des sinistrés de Grand-Bassam MAP Académie du Royaume du Maroc : Exposition sur « Trésors de l’Islam en Afrique. De Tombouctou à Zanzibar », du 17 octobre au 25 janvier à Rabat AIP Un programme d’accélération des start-ups bientôt déployé en Côte d’Ivoire AIP Des cadres de l’Economie numérique et de la Poste se forment aux enjeux de la digitalisation Initiateur du séminaire de formation de 2 jours à Abidjan au profit des cadres de son département NAN Kano Hisbah to partner with Blind association to reduce street begging GNA Market Africa to the world GNA Wa Airport opens for commercial flight operations

« Nous allons tout de suite nous remettre au travail » selon Kamou Malo


  26 Juillet      3        Sport (2563),

   

Ouagadougou, 26 juil. 2019 (AIB)- Le nouveau sélectionneur des Etalons, Kamou Malo a déclaré vendredi à Ouagadougou lors de sa présentation officielle, qu’il se mettra « tout de suite au travail » pour ramener la sérénité dans l’équipe.
«Nous allons tout de suite nous remettre au travail », a lancé le nouvel entraineur des Etalons du Burkina Kamou Malo qui a paraphé un contrat de 16 mois à la tête de l’équipe A.
Mais le désormais ex-entraineur de l’USFA sollicite l’accompagnement de tous. « Il faut une mobilisation de tout le monde, de vous hommes de presses et de tout ce qui est expertise locale, pour construire une équipe afin de pouvoir se qualifier pour la prochaine coupe d’Afrique», se confie-t-il.
Selon le président de la FBF Sita Sangaré, le contrat du sélectionneur national qui court jusqu’au 30 novembre 2020 peut être renouvelé si le Burkina Faso se qualifie à la prochaine CAN, prévue pour se tenir au Cameroun en 2021.
«Nous lui avons confié expressément un contrat sur la période des éliminatoires, pour pouvoir monter une équipe compétitives à même de pouvoir nous qualifier pour la CAN de 2021 et franchir l’étape des phases de poules», a-t- il précisé.
A en croire le président Sangaré, le choix porté sur le sélectionneur local Kamou Malo,  est inspiré de l’expertise et de la détermination de ce dernier à conduire une équipe vers la victoire.
Pour le nouveau sélectionneur «ce n’est pas à tout moment qu’on peut atteindre ce niveau de responsabilité », mais «mesure l’étendu du boulot qui est attendu, vu que nous avons manqué la qualification à la dernière CAN».
Car, selon lui, cela pourra panser les plaies dont a causé l’élimination du Burkina à la dernière CAN égyptienne.
De son avis, « l’équipe nationale a déjà des fondements qui seront pour le coach, un socle sur lequel il s’appuiera en plus de son savoir-faire, pour atteindre les objectifs qui lui sont assignés ».
Le nouveau coach a bien apprécié le choix porté sur un entraineur local pour conduire à la destinée de la sélection nationale car pour lui, c’est une volonté du peuple burkinabè.
Kamou Malo a débuté dans l’élite avec le Bouloupoukou Sport de Koudougou (BPS) qu’il a fait monter en D1, le Rail club du Kadiogo (RCK) avec lequel il a réalisé le doublé (Championnat et coupe). Mais il avait été éliminé au second tour de la Ligue africaine des champions.
Avec les Electriciens de l’AS SONABEL, Kamou Malo avait également été éliminé au second tour de la coupe de la Confédération africaine de football.
Ce n’est pas la première fois qu’une expertise locale a été sollicitée. Drissa Traoré Saboteur, Calixte Zagré, Sidiki Diarra, Jacques Yaméogo avaient été portés à la tête de l’équipe fanion.

Dans la même catégorie