GNA GJA condemns threat against Parliamentary Press Corps GNA Parliament and media must cooperate in the national interest – Ayeboafoh GNA GNA partners Nestle Ghana on social campaign on iron deficiency GNA Countries must be ready to deal with possible first case – WHO GNA Practice good lifestyles and eating habits-Prof Akosa GNA Lancaster University Ghana appoints Prof McIver as new Provost GNA Award scholarships to poor but brilliant students – GRASAG GNA Parliament approves proposed $993m multi-purpose Pwalugu Dam project GNA Internal Auditors need autonomy to end corruption- Domelevo GNA Keep MoMo Wallet pins secretly – MTN

Une concertation avec la profession bancaire met un terme à N’djamena au séminaire sur le nouveau dispositif de paiement dans la CEMAC


  26 Juillet      2        Fashion (0),

   

Bangui, 26 juillet (ACAP) – A l’occasion de la 11ème réunion annuelle de concertation avec la profession bancaire, le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et président de la commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC), Abbas Mahamat Tolli, a appelé jeudi 25 juillet 2019 à N’djamena, au Tchad à la responsabilité et à l’exemplarité les dirigeants d’établissement de crédit dans la Communauté économique et monétaire en Afrique centrale (CEMAC).

L’objectif de cette 11ème réunion annuelle de concertation, qui a également mis un terme au séminaire sur la vulgarisation des nouveaux dispositifs sur le paiement de crédits dans la CEMAC ouvert lundi dernier, est d’échanger sur la protection des consommateurs, les normes de gestion de reporting ainsi que les modalités d’intervention et l’opérationnalité du secteur financier.

Trois grands thèmes ont été retenus pour la circonstance. Il s’agit de la crise et le fonds propres nets des établissements de crédit dans la zone CEMAC, la cybercriminalité dans les établissements de crédit de la CEMAC et la diligence pour la lutte contre le blanchiment des capitaux finançant le terrorisme.

A propos du premier thème, M. Mahamat Tolli a indiqué que la réglementation exige des établissements de crédit des fonds suffisants. Seulement, il a déploré les turbulences de ces dernières années consécutives à l’effondrement des cours du pétrole ayant notamment occasionné la dégradation de portefeuille et de performance des banques, laquelle dégradation s’est répercutée sur les fonds propres des établissements de crédit.

Quant à la cybercriminalité dans les établissements de crédit de la CEMAC, le gouverneur de la BEAC a incriminé le développement de réseaux de communication et la généralisation de l’internet, susceptibles de faciliter l’accès aux informations des entreprises, particulièrement dans la zone CEMAC où ce phénomène prend une ampleur considérable, avec des impacts plus croissants.

Concernant le dernier thème relatif à la lutte contre le blanchiment des capitaux de financement du terrorisme, M. Mahamat Tolli a mis en lumière les comportements déviants au détriment de l’impératif de conformité du transfert d’argent.

Aux termes des travaux de cette 11ème réunion de concertation avec la profession bancaire, des mesures drastiques ont été arrêtées pour renforcer et consolider le système bancaire aux fins de la stabilisation des monnaies dans la zone CEMAC.

Démarré le 22 juillet dernier à l’Hôtel Hilton à N’djaména, au Tchad, le séminaire de vulgarisation du nouveau dispositif relatif aux services de paiement dans la CEMAC a enregistré la présence d’environ deux cent cinquante participants issus des institutions financières.

Une concertation avec la profession bancaire met un terme à N’djamena au séminaire sur le nouveau dispositif de paiement dans la CEMAC


  26 Juillet      1        Fashion (0),

   

Bangui, 26 juillet (ACAP) – A l’occasion de la 11ème réunion annuelle de concertation avec la profession bancaire, le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et président de la commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC), Abbas Mahamat Tolli, a appelé jeudi 25 juillet 2019 à N’djamena, au Tchad à la responsabilité et à l’exemplarité les dirigeants d’établissement de crédit dans la Communauté économique et monétaire en Afrique centrale (CEMAC).

L’objectif de cette 11ème réunion annuelle de concertation, qui a également mis un terme au séminaire sur la vulgarisation des nouveaux dispositifs sur le paiement de crédits dans la CEMAC ouvert lundi dernier, est d’échanger sur la protection des consommateurs, les normes de gestion de reporting ainsi que les modalités d’intervention et l’opérationnalité du secteur financier.

Trois grands thèmes ont été retenus pour la circonstance. Il s’agit de la crise et le fonds propres nets des établissements de crédit dans la zone CEMAC, la cybercriminalité dans les établissements de crédit de la CEMAC et la diligence pour la lutte contre le blanchiment des capitaux finançant le terrorisme.

A propos du premier thème, M. Mahamat Tolli a indiqué que la réglementation exige des établissements de crédit des fonds suffisants. Seulement, il a déploré les turbulences de ces dernières années consécutives à l’effondrement des cours du pétrole ayant notamment occasionné la dégradation de portefeuille et de performance des banques, laquelle dégradation s’est répercutée sur les fonds propres des établissements de crédit.

Quant à la cybercriminalité dans les établissements de crédit de la CEMAC, le gouverneur de la BEAC a incriminé le développement de réseaux de communication et la généralisation de l’internet, susceptibles de faciliter l’accès aux informations des entreprises, particulièrement dans la zone CEMAC où ce phénomène prend une ampleur considérable, avec des impacts plus croissants.

Concernant le dernier thème relatif à la lutte contre le blanchiment des capitaux de financement du terrorisme, M. Mahamat Tolli a mis en lumière les comportements déviants au détriment de l’impératif de conformité du transfert d’argent.

Aux termes des travaux de cette 11ème réunion de concertation avec la profession bancaire, des mesures drastiques ont été arrêtées pour renforcer et consolider le système bancaire aux fins de la stabilisation des monnaies dans la zone CEMAC.

Démarré le 22 juillet dernier à l’Hôtel Hilton à N’djaména, au Tchad, le séminaire de vulgarisation du nouveau dispositif relatif aux services de paiement dans la CEMAC a enregistré la présence d’environ deux cent cinquante participants issus des institutions financières.

Une concertation avec la profession bancaire met un terme à N’djamena au séminaire sur le nouveau dispositif de paiement dans la CEMAC


  26 Juillet      1        Fashion (0),

   

Bangui, 26 juillet (ACAP) – A l’occasion de la 11ème réunion annuelle de concertation avec la profession bancaire, le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) et président de la commission bancaire de l’Afrique centrale (COBAC), Abbas Mahamat Tolli, a appelé jeudi 25 juillet 2019 à N’djamena, au Tchad à la responsabilité et à l’exemplarité les dirigeants d’établissement de crédit dans la Communauté économique et monétaire en Afrique centrale (CEMAC).

L’objectif de cette 11ème réunion annuelle de concertation, qui a également mis un terme au séminaire sur la vulgarisation des nouveaux dispositifs sur le paiement de crédits dans la CEMAC ouvert lundi dernier, est d’échanger sur la protection des consommateurs, les normes de gestion de reporting ainsi que les modalités d’intervention et l’opérationnalité du secteur financier.

Trois grands thèmes ont été retenus pour la circonstance. Il s’agit de la crise et le fonds propres nets des établissements de crédit dans la zone CEMAC, la cybercriminalité dans les établissements de crédit de la CEMAC et la diligence pour la lutte contre le blanchiment des capitaux finançant le terrorisme.

A propos du premier thème, M. Mahamat Tolli a indiqué que la réglementation exige des établissements de crédit des fonds suffisants. Seulement, il a déploré les turbulences de ces dernières années consécutives à l’effondrement des cours du pétrole ayant notamment occasionné la dégradation de portefeuille et de performance des banques, laquelle dégradation s’est répercutée sur les fonds propres des établissements de crédit.

Quant à la cybercriminalité dans les établissements de crédit de la CEMAC, le gouverneur de la BEAC a incriminé le développement de réseaux de communication et la généralisation de l’internet, susceptibles de faciliter l’accès aux informations des entreprises, particulièrement dans la zone CEMAC où ce phénomène prend une ampleur considérable, avec des impacts plus croissants.

Concernant le dernier thème relatif à la lutte contre le blanchiment des capitaux de financement du terrorisme, M. Mahamat Tolli a mis en lumière les comportements déviants au détriment de l’impératif de conformité du transfert d’argent.

Aux termes des travaux de cette 11ème réunion de concertation avec la profession bancaire, des mesures drastiques ont été arrêtées pour renforcer et consolider le système bancaire aux fins de la stabilisation des monnaies dans la zone CEMAC.

Démarré le 22 juillet dernier à l’Hôtel Hilton à N’djaména, au Tchad, le séminaire de vulgarisation du nouveau dispositif relatif aux services de paiement dans la CEMAC a enregistré la présence d’environ deux cent cinquante participants issus des institutions financières.

Dans la même catégorie