AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Les forces de défense et de sécurité à Korhogo présentent leurs condoléances à la famille du Premier ministre AGP Guinée-Covid-19 : 88 nouveaux cas positifs pour un cumul de 5.969 cas confirmés de coronavirus GNA Ghanaian Christian leaders mourn Evangelist Morris Cerullo ANGOP Covid-19: Angola regista dois mortos e 21 casos positivos nas últimas 24 horas GNA NPC celebrates 2020 World Population day digitally GNA KMA procures motor bikes to facilitate environmental-sanitation work GNA Carlos Ahenkorah’s negative test for coronavirus should assuage negative propaganda-NPP Chairman GNA Licensed Surveyors donate PPEs to Lands Commission GNA EC registers 7,296 people in Agona East AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Un ex-démobilisé condamné deux ans de prison pour avoir tailladé trois policiers à Bouna

«Le Traité d’amitié et de coopération est un outil efficace et innovant de collaboration» (PM ivoirien)


  30 Juillet      1        Migration (932),

   

Ouagadougou, 29 juil. 2019 (AIB) – Le Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, Amadou Gon Coulibaly a affirmé lundi que le Traité d’amitié et de coopération(TAC) entre son pays et le Burkina Faso et dont la 8e conférence au sommet se déroule du 27 au 31 juillet, constitue un outil efficace et innovant de collaboration entre les deux Etats.

«Dans le cadre de notre coopération nous avons mis en place un outil efficace et innovant et stratégique qui est le Traité d’amitié et de coopération», a indiqué le Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, Amadou Gon Coulibaly, à sa descente de l’avion à l’aéroport international de Ouagadougou, accompagné d’une forte délégation.

M. Coulibaly dit être venu se joindre au gouvernement burkinabè pour travailler afin de pouvoir proposer aux deux chefs d’Etat, un projet pour qu’ils puissent le valider.

«Naturellement, ça sera l’occasion d’évoquer les liens fraternels, historiques qui unissent la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso», a-t- il confié.

D’après le patron du gouvernement ivoirien, les échanges porteront également sur le commerce qui est en «nette» progression entre les deux Etats et qu’il faut œuvrer à consolider davantage pour le développement des deux nations.

Amadou Gon Coulibaly s’est réjoui qu’ en marge des travaux de huitième TAC, les deux chambres de commerce et d’industrie vont organiser un forum des hommes d’affaires afin de faire le point sur l’application de toutes les mesures et résolutions arrêtées lors du septième sommet à Yamoussoukro.

«C’est pour dire que nous avons du pain sur la planche, nous avons du travail, nous avons également un environnement difficile au plan sécuritaire dans nos sous-régions, donc c’est un point important sur lequel nous aurons à travailler pour pouvoir faire des propositions à nos chefs d’Etat», a-t-il ajouté.

Notons que le Conseil des ministres conjoint, entre les gouvernements burkinabè et ivoirien s’ouvre demain 30 juillet 2019 à 10h à Ouagadougou.

«Le Traité d’amitié et de coopération est un outil efficace et innovant de collaboration» (PM ivoirien)


  30 Juillet      1        Migration (932),

   

Ouagadougou, 29 juil. 2019 (AIB) – Le Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, Amadou Gon Coulibaly a affirmé lundi que le Traité d’amitié et de coopération(TAC) entre son pays et le Burkina Faso et dont la 8e conférence au sommet se déroule du 27 au 31 juillet, constitue un outil efficace et innovant de collaboration entre les deux Etats.

«Dans le cadre de notre coopération nous avons mis en place un outil efficace et innovant et stratégique qui est le Traité d’amitié et de coopération», a indiqué le Premier ministre de la République de Côte d’Ivoire, Amadou Gon Coulibaly, à sa descente de l’avion à l’aéroport international de Ouagadougou, accompagné d’une forte délégation.

M. Coulibaly dit être venu se joindre au gouvernement burkinabè pour travailler afin de pouvoir proposer aux deux chefs d’Etat, un projet pour qu’ils puissent le valider.

«Naturellement, ça sera l’occasion d’évoquer les liens fraternels, historiques qui unissent la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso», a-t- il confié.

D’après le patron du gouvernement ivoirien, les échanges porteront également sur le commerce qui est en «nette» progression entre les deux Etats et qu’il faut œuvrer à consolider davantage pour le développement des deux nations.

Amadou Gon Coulibaly s’est réjoui qu’ en marge des travaux de huitième TAC, les deux chambres de commerce et d’industrie vont organiser un forum des hommes d’affaires afin de faire le point sur l’application de toutes les mesures et résolutions arrêtées lors du septième sommet à Yamoussoukro.

«C’est pour dire que nous avons du pain sur la planche, nous avons du travail, nous avons également un environnement difficile au plan sécuritaire dans nos sous-régions, donc c’est un point important sur lequel nous aurons à travailler pour pouvoir faire des propositions à nos chefs d’Etat», a-t-il ajouté.

Notons que le Conseil des ministres conjoint, entre les gouvernements burkinabè et ivoirien s’ouvre demain 30 juillet 2019 à 10h à Ouagadougou.

Dans la même catégorie