AGP Mamou- Page Noire : Le Directeur Régional de la Santé de Mamou n’est plus ! AGP Mamou-Media: Formation de 13 points focaux de l’AGP AGP N’Zérékoré/COVID-19 : L’USAID lance un projet de sensibilisation contre le coronavirus dans la région AGP Guinée/Société : Visite de la ministre Hawa Béavogui dans les centres informatiques des CAF AGP Mamou-Election: 473 personnes radiées lors de l’enrôlement exceptionnel (CEPI) ANP Pluies diluviennes à Maradi : 4728 maisons effondrées, 12 décès et 45 blessés dans la région ANP Le Niger se dote d’un Fonds National d’Appui aux PME et PMI (FONAP). ANP Niger : Renouvellement de la prorogation des mandats des conseils municipaux ANP Niger : Le gouvernement proclame l’état d’urgence dans les Départements de Balleyara et de Kollo (Région de Tillabéri). AIP Côte d’Ivoire: L’ANP invite les journalistes à avoir un esprit critique dans le traitement des faits (communiqué)

Les États-Unis réitèrent leur engagement à former des journalistes angolais


  5 Août      3        Politics (9395),

   

Benguela – La secrétaire de la Presse, culture et éducation de l’Ambassade des États-Unis en Angola, Deneyse Kirkpatrick, a réaffirmé dimanche, à Benguela, l’engagement de son pays de continuer à former des journalistes angolais, en vue de contribuer au renforcement de la démocratie.
Deneys Kirkpatrick, s’étant exprimé lors de la clôture d’une des sessions de formation destinée aux professionnels, portant sur « Journalisme en ligne et nouvelles technologies », promue par l’ambassadeur américain en partenariat avec la Voix de l’Amérique (VOA) et le club de la presse de Benguela (CIB), a admis que les journalistes contribuaient à la construction d’un pays plus démocratique et juste, où tous les citoyens avaient le droit de s’exprimer.
Selon la secrétaire, les États-Unis ont renouvelé leur engagement en partenariat avec l’Angola, stipulant que toute démocratie devrait nécessairement comporter : une presse libre, forte et impartiale, source d’opportunités tant au sein des organismes publics que privés.
Les États-Unis d’Amérique devraient par ce fait encourager le Gouvernement angolais à promouvoir un engagement constructif de la presse angolaise, dans les médias, pour permettre aux journalistes des secteurs publics et privés d’intervenir avec professionnalisme dans l’exercice de leur profession, a-t-elle précisé.
Comme les informations sont maintenant transmises en temps réel, elle a dit que les journalistes devaient prendre soin de mener des enquêtes sur les faits, pour diffuser une information crédible, équitable, impartiale, et au moment opportun.
Elle a encore fait savoir qu’il existait de nombreuses fausses informations sur les réseaux sociaux, et qu’il appartenait aux professionnels de vérifier, toujours à l’authenticité des faits avant leur divulgation.
Depuis 2015, l’ambassade américaine organise des séances de formation en Angola, spécialement dans le domaine des nouvelles technologies, dont l’objectif était d’aider les professionnels, les politiques et les membres de la société civile d’en profiter pour qu’ils puissent communiquer avec les publics de manière beaucoup plus efficace.

Les États-Unis réitèrent leur engagement à former des journalistes angolais


  5 Août      1        Politics (9395),

   

Benguela – La secrétaire de la Presse, culture et éducation de l’Ambassade des États-Unis en Angola, Deneyse Kirkpatrick, a réaffirmé dimanche, à Benguela, l’engagement de son pays de continuer à former des journalistes angolais, en vue de contribuer au renforcement de la démocratie.
Deneys Kirkpatrick, s’étant exprimé lors de la clôture d’une des sessions de formation destinée aux professionnels, portant sur « Journalisme en ligne et nouvelles technologies », promue par l’ambassadeur américain en partenariat avec la Voix de l’Amérique (VOA) et le club de la presse de Benguela (CIB), a admis que les journalistes contribuaient à la construction d’un pays plus démocratique et juste, où tous les citoyens avaient le droit de s’exprimer.
Selon la secrétaire, les États-Unis ont renouvelé leur engagement en partenariat avec l’Angola, stipulant que toute démocratie devrait nécessairement comporter : une presse libre, forte et impartiale, source d’opportunités tant au sein des organismes publics que privés.
Les États-Unis d’Amérique devraient par ce fait encourager le Gouvernement angolais à promouvoir un engagement constructif de la presse angolaise, dans les médias, pour permettre aux journalistes des secteurs publics et privés d’intervenir avec professionnalisme dans l’exercice de leur profession, a-t-elle précisé.
Comme les informations sont maintenant transmises en temps réel, elle a dit que les journalistes devaient prendre soin de mener des enquêtes sur les faits, pour diffuser une information crédible, équitable, impartiale, et au moment opportun.
Elle a encore fait savoir qu’il existait de nombreuses fausses informations sur les réseaux sociaux, et qu’il appartenait aux professionnels de vérifier, toujours à l’authenticité des faits avant leur divulgation.
Depuis 2015, l’ambassade américaine organise des séances de formation en Angola, spécialement dans le domaine des nouvelles technologies, dont l’objectif était d’aider les professionnels, les politiques et les membres de la société civile d’en profiter pour qu’ils puissent communiquer avec les publics de manière beaucoup plus efficace.

Dans la même catégorie