ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra

Les États-Unis réitèrent leur engagement à former des journalistes angolais


  5 Août      7        Politics (15887),

   

Benguela – La secrétaire de la Presse, culture et éducation de l’Ambassade des États-Unis en Angola, Deneyse Kirkpatrick, a réaffirmé dimanche, à Benguela, l’engagement de son pays de continuer à former des journalistes angolais, en vue de contribuer au renforcement de la démocratie.
Deneys Kirkpatrick, s’étant exprimé lors de la clôture d’une des sessions de formation destinée aux professionnels, portant sur « Journalisme en ligne et nouvelles technologies », promue par l’ambassadeur américain en partenariat avec la Voix de l’Amérique (VOA) et le club de la presse de Benguela (CIB), a admis que les journalistes contribuaient à la construction d’un pays plus démocratique et juste, où tous les citoyens avaient le droit de s’exprimer.
Selon la secrétaire, les États-Unis ont renouvelé leur engagement en partenariat avec l’Angola, stipulant que toute démocratie devrait nécessairement comporter : une presse libre, forte et impartiale, source d’opportunités tant au sein des organismes publics que privés.
Les États-Unis d’Amérique devraient par ce fait encourager le Gouvernement angolais à promouvoir un engagement constructif de la presse angolaise, dans les médias, pour permettre aux journalistes des secteurs publics et privés d’intervenir avec professionnalisme dans l’exercice de leur profession, a-t-elle précisé.
Comme les informations sont maintenant transmises en temps réel, elle a dit que les journalistes devaient prendre soin de mener des enquêtes sur les faits, pour diffuser une information crédible, équitable, impartiale, et au moment opportun.
Elle a encore fait savoir qu’il existait de nombreuses fausses informations sur les réseaux sociaux, et qu’il appartenait aux professionnels de vérifier, toujours à l’authenticité des faits avant leur divulgation.
Depuis 2015, l’ambassade américaine organise des séances de formation en Angola, spécialement dans le domaine des nouvelles technologies, dont l’objectif était d’aider les professionnels, les politiques et les membres de la société civile d’en profiter pour qu’ils puissent communiquer avec les publics de manière beaucoup plus efficace.

Les États-Unis réitèrent leur engagement à former des journalistes angolais


  5 Août      5        Politics (15887),

   

Benguela – La secrétaire de la Presse, culture et éducation de l’Ambassade des États-Unis en Angola, Deneyse Kirkpatrick, a réaffirmé dimanche, à Benguela, l’engagement de son pays de continuer à former des journalistes angolais, en vue de contribuer au renforcement de la démocratie.
Deneys Kirkpatrick, s’étant exprimé lors de la clôture d’une des sessions de formation destinée aux professionnels, portant sur « Journalisme en ligne et nouvelles technologies », promue par l’ambassadeur américain en partenariat avec la Voix de l’Amérique (VOA) et le club de la presse de Benguela (CIB), a admis que les journalistes contribuaient à la construction d’un pays plus démocratique et juste, où tous les citoyens avaient le droit de s’exprimer.
Selon la secrétaire, les États-Unis ont renouvelé leur engagement en partenariat avec l’Angola, stipulant que toute démocratie devrait nécessairement comporter : une presse libre, forte et impartiale, source d’opportunités tant au sein des organismes publics que privés.
Les États-Unis d’Amérique devraient par ce fait encourager le Gouvernement angolais à promouvoir un engagement constructif de la presse angolaise, dans les médias, pour permettre aux journalistes des secteurs publics et privés d’intervenir avec professionnalisme dans l’exercice de leur profession, a-t-elle précisé.
Comme les informations sont maintenant transmises en temps réel, elle a dit que les journalistes devaient prendre soin de mener des enquêtes sur les faits, pour diffuser une information crédible, équitable, impartiale, et au moment opportun.
Elle a encore fait savoir qu’il existait de nombreuses fausses informations sur les réseaux sociaux, et qu’il appartenait aux professionnels de vérifier, toujours à l’authenticité des faits avant leur divulgation.
Depuis 2015, l’ambassade américaine organise des séances de formation en Angola, spécialement dans le domaine des nouvelles technologies, dont l’objectif était d’aider les professionnels, les politiques et les membres de la société civile d’en profiter pour qu’ils puissent communiquer avec les publics de manière beaucoup plus efficace.

Dans la même catégorie