AIP Un élève, présumé membre d’un gang à Tiébissou, aux arrêts AIP Une Ong s’engage pour l’école et l’alphabétisation de masse à Oumé AIP Les projets de l’ex-PPU reversés aux départements ministériels MAP Foot/Ligue des champions : la CAF déclare officiellement l’Espérance de Tunis vainqueur de l’édition 2019 MAP Violences xénophobes en Afrique du Sud: Ramaphosa dépêche des Envoyés spéciaux auprès de chefs d’Etat africains AIP Une enquête ouverte sur le projet de renforcement de l’axe routier Bouaké-Daoukro AIP Une centaine de femmes du PDCI rejoignent le RHDP AIP Le Premier ministre lance lundi les travaux d’aménagement du carrefour de l’Indénié AIP Dix motos remises pour renforcer les capacités opérationnelles des forces de sécurité AIP La CEDEAO annonce un milliard de dollars pour lutter contre le terrorisme

DES JOURNALISTES RENFORCENT LEURS CAPACITÉS


  23 Août      2        Media (701),

   

Lomé, 23 août (ATOP) – Une vingtaine de journalistes des médias locaux indépendants membres de l’association Gens des Médias de la Région des Savanes (GEME-SA), prennent part du 21 au 24 août à un atelier sur la production des contenus journalistiques liés à la préservation des ressources naturelles à Dapaong.
Cet atelier est organisé par GEME-SA avec l’appui technique et financier du groupe Action Solidarité Tiers Monde (ASTM) et le gouvernement Luxembourgeois. Il s’inscrit dans le cadre du projet de « Formation des communicatrices pour la promotion des produits locaux en vue d’améliorer le revenu des femmes (PROFORMCOM 2) ».
Cette formation vient renforcer les compétences des professionnels des médias sur les enjeux environnementaux actuels (sécheresse, désertification, déforestation et changement climatique) ; les règles de l’écriture journalistique et le journalisme de proximité. La finalité est d’amener les participants à produire ou à améliorer leurs articles ou émissions sur la préservation des ressources naturelles et aussi sensibilisé les populations à jouer leur partition dans la préservation de ces ressources.
Les communicateurs seront instruits sur  les principaux enjeux environnementaux actuels ; les genres journalistes ; les sources d’information; la technique d’expression orale ; la philosophie de la radio de proximité. Ces connaissances théoriques seront complétées par des sorties sur le terrain pour reportage. A terme, ces journalistes devront produire davantage des articles ou émissions pour sensibiliser les populations sur les changements climatiques surtout l’avancée du désert et les comportements à adopter pour contrer ces phénomènes.
La présidente de GEME-SA, Lamboni Yendoutampo Séraphine a rappelé que dans le cadre du PROFORMCOM 2 l’association apporte un appui aux femmes de la région à travers les médias pour promouvoir leurs produits afin d’améliorer leurs revenus. « C’est dans cette dynamique que les journalistes sont formés pour accompagner ces dernières dans plusieurs domaines dont celui de l’environnement », a-t-elle confié.
Mme Lamboni dit attendre des participants un nouveau élan dans la façon de communiquer surtout dans le domaine de l’environnement afin d’amener la population à un changement de comportement pour la préservation des ressources naturelles pour la survie de tous.

Dans la même catégorie