ANP Approbation de la création de la Mutuelle Panafricaine de Gestion des Risques et des accords de financement de près de 20 milliards de FCFA ANG Acordo parcial entre Washington e Pequim ANG “Guiné-Bissau está pronta para promover Estado de Direito”, diz DSP ANG Eleitores definem terça-feira novo panorama político INFORPRESS Macau International Fair: Cabo Verde participates with 22 private companies INFORPRESS Torneio de futebol Leader Cup é um “exemplo” no combate ao alcoolismo – Manuel Faustino INFORPRESS Santo Antão: Pólo universitário em 2020 para atender um dos desafios de desenvolvimento da ilha – autarca INFORPRESS Projecto turístico Rotas da Carne é um investimento útil para Santa Cruz – primeiro-ministro INFORPRESS Porto Novo recebe investimentos privados nas pescas à volta de 70 mil contos INFORPRESS Futebol/Santo Antão – Sul: Os clubes têm até terça-feira para confirmar presença nas provas esta temporada

LA VILLE DE THIÈS VA ACCUEILLIR LES CHAMPIONNATS D’AFRIQUE DE KUNG-FU WUSHU, À PARTIR DE JEUDI


  3 Septembre      3        Sport (2563),

   

Dakar, 2 sept (APS) – Le stadium Lat-Dior de la ville de Thiès (ouest) va accueillir, à partir de jeudi prochain, la septième édition des Championnats d’Afrique seniors de kung-fu wushu, avec une participation ‘’record’’ de 18 pays, a-t-on appris du directeur technique national de cet art martial, Ousmane Ngom.

Cette rencontre sportive se poursuivra jusqu’au lundi 9 septembre, a-t-il précisé lors d’une conférence de presse au Centre national d’éducation populaire et sportive (CNEPS) de Thiès.

Ce sera la deuxième fois que le Sénégal organise les Championnats d’Afrique seniors de kung-fu, qui se tiennent une fois tous les deux ans. Il avait accueilli la compétition en 2011.

Dix-huit pays ont confirmé leur participation, a annoncé Ousmane Ngom en présence du président de la ligue régionale de kung-fu de Thiès, Mamadou Ndiaye, et d’autres maîtres de la discipline.

L’Egypte, championne d’Afrique en titre, sera représentée par une délégation de 23 combattants, selon M. Ngom. L’Algérie, le Maroc, la Tunisie, la Libye, la Gambie, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Bénin, le Niger et le Nigeria vont prendre part aux championnats, en plus du pays hôte.

Deux hôtels de la ville de Thiès ont été choisis pour l’hébergement des délégations officielles, selon le directeur technique national du kung-fu wushu.

Le Sénégal a réuni ses combattants depuis lundi dernier, au CNEPS, en vue de leur préparation, avec le soutien du ministère des Sports.

Le kung-fu wushu sénégalais sera représenté par 16 combattants, dont six filles, dans les deux compétitions prévues : les tao-lu, c’est-à-dire les combats avec un adversaire imaginaire, et les sanda, les combats avec un adversaire réel.

Le Sénégal sera représenté dans 10 des 11 catégories de poids en seniors, chez les hommes : des moins de 48 kilos au moins de 90 kilos. Il sera absent, en revanche, de la catégorie des plus de 90 kilos, faute de ‘’combattants confirmés’’, selon Ousmane Ngom.

Chez les dames, le Sénégal sera représenté dans toutes les six catégories concernées : des moins de 48 kilos aux moins de 70 kilos.

Le directeur technique national du kung-fu wushu a invité les Thiéssois à se rendre massivement au stadium Lat-Dior où l’entrée sera gratuite. Cette gratuité de l’accès à l’enceinte sportive est une décision prise pour encourager le public à venir pousser les combattants sénégalais à la victoire, ‘’ce qui ne sera pas facile’’, selon M. Ngom.

Des supporters viendront de Dakar pour massifier le public et faire découvrir aux Sénégalais le kung-fu wushu, un art martial ‘’spectaculaire’’, dit-il.

Selon Ousmane Ngom, des stages de kung-fu wushu et d’arbitrage de la même discipline sportive auront lieu lors des championnats, dans le but de générer des ‘’retombées’’ financières pour la fédération sénégalaise.

Un budget de 31 millions de francs CFA est prévu pour l’organisation des compétitions, a-t-il annoncé, assurant que la fédération sénégalaise de kung-fu wushu va mettre à profit l’‘’esprit budo’’, à savoir la persévérance, pour réussir l’organisation des championnats.

‘’Bien coté’’ en kung-fu wushu, vice-champion d’Afrique en titre, derrière l’Egypte, le Sénégal avait pris la troisième place lors de ses premières participations en 2009 et en 2011 en remportant 11 médailles, selon le directeur technique national de la discipline.

ADI/ESF/ASG

Dans la même catégorie